Copy
Cet email ne s'affiche pas correctement ? Ouvrez-le dans votre navigateur

Communiqué de presse de l’Agence du Numérique

Baromètre Digital Wallonia 2021 de maturité numérique des citoyens wallons de l’Agence du Numérique


Namur, le 17 septembre 2021

Après 18 mois de crise sanitaire où le numérique a permis aux citoyens de poursuivre leurs activités, professionnelles, scolaires, familiales, …, le baromètre 2021 de maturité numérique dresse un bilan détaillé des évolutions des équipements et usages numériques des Wallons, ainsi que de la progression de leurs compétences. Il propose également une analyse détaillée de l’évolution de la fracture numérique et de la perception des enjeux du numérique par les Wallons.

www.digitalwallonia.be/citoyens2021
 

Quelle est l’évolution des principaux indicateurs d’équipements et d’usages numériques des Wallons ?


96% des ménages wallons disposent désormais d’au moins un terminal numérique. Près de la moitié (49%) disposent à la fois d’au moins un ordinateur, une tablette et un smartphone.

La progression de l’équipement se marque principalement au niveau des smartphones que l’on trouve dans 90% des ménages (+14). La progression se marque aussi du côté des montres connectées et autres “wearables” avec 18% de ménages concernés.

La connexion à Internet suit cette tendance positive avec 94% (+4) des domiciles wallons équipés.

Au niveau de l’usage d’Internet, 90% des citoyens (+8) de 15 ans et plus se sont connectés à Internet chaque jour et ont utilisé une gamme encore plus large d’applications. Les outils de communication restent toutefois les usages les plus dominants talonnés par l’e-commerce  avec 69% d’acheteurs en ligne (+8).

Là encore, le smartphone s’est imposé comme un vecteur majeur de ces transactions. Il séduit particulièrement les femmes qui tendent ainsi à rattraper le retard structurel d’adoption noté par le passé.

La crise du Covid Covid a clairement encouragé l’émergence ou la progression de nombreux usages :
  • 5% des citoyens ont commandé en ligne pour la première fois,
  • 22% ont significativement augmenté leurs achats en ligne.
 

Comment les Wallons évaluent-ils leurs propres compétences numériques et quelle est leur perception du numérique en général?


Avec la crise sanitaire, il est clair que les citoyens wallons ont été amenés à renforcer leurs compétences numériques et cela dans pratiquement tous les domaines. 

Combiné à l’évolution des usages, l’indicateur global de maturité numérique progresse ainsi de 46,9 en 2019 à 50,8 en 2021. Toutefois, si les Wallons se perçoivent “plus compétents”, ils expriment clairement un besoin croissant de formations au numérique : plus d’un tiers de la population (35%) formule cette demande, alors qu’ils n’étaient que 24% en 2019. 

Avec le concours des chercheurs de IMEC à Gand, l’AdN a interrogé le ressenti des wallons vis-à-vis du numérique. Si une frange (9%) se montre passionnément “enthousiaste”, une part substantielle de la population est plus réservée et 32% peuvent même être qualifiés comme “éloignés” du numérique. Ces tendances ont aussi été observées en Flandre, mais dans des proportions moindres.  

Ces observations montrent que si la fracture numérique liée à l’accès au numérique se résorbe fortement, d’autres fractures émergent, liées à la compétence et à l’intégration du numérique dans la vie quotidienne des citoyens.
 

Recommandations de l’AdN


Pour Benoit Hucq, Directeur Général de l’Agence du Numérique : “l’intégration massive du numérique dans tous les aspects de notre vie change la nature même de la citoyenneté et impose une maîtrise toujours plus grande des usages numériques. Pour répondre à ce défi, l’AdN prône plus que jamais pour une approche à 360 degrés de l’éducation au numérique dans le cadre de la stratégie Digital Wallonia” :
  • Dès l’école fondamentale : par une éducation spécifique aux concepts du numérique et une utilisation quotidienne du numérique dans tous les apprentissages.
  • Dans les formations qualifiantes : notamment les jeunes, via l’IFAPME et les demandeurs d’emploi (Forem).
  • Au long du parcours professionnel : par la formation continue dans les entreprises et les organisations.
  • Pour les citoyens en risque de décrochage numérique : par le renforcement du programme PMTIC, le renforcement des EPN, le soutien des actions d’inclusion du secteur associatif, les programmes d’éducation permanente via les médias grand public.

Willy Borsus, Vice-Président du Gouvernement wallon, Ministre en charge du Numérique, a tracé les grandes lignes de ses priorités politiques, notamment pour l’inclusion numérique et l’upskilling des compétences. Pour le Ministre : La tendance générale de ce nouveau baromètre de maturité numérique des citoyens est globalement positive. Le travail doit encore être amplifié pour faciliter, sans inégalité, l’accès aux équipements numériques et à la connectivité. Le focus doit être ainsi porté sur la formation aux compétences de base, à l’école ou dans les espaces publics numériques par exemple, et dans le même temps sur une formation plus avancée, porteuse de perspectives en termes d’emploi dans ce secteur d’avenir.
 

Liens et téléchargements

Contacts

Twitter Twitter
Facebook Facebook
Instagram Instagram
www.digitalwallonia.be
Stratégie numérique de la Wallonie 

Agence du numérique
Avenue Prince de Liège, 133 à B-5100 Jambes

Cet email ne s'affiche pas correctement ? Ouvrez-le dans votre navigateur. 
Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.