Copy


 
PRESS RELEASE
 

ECW ANNOUNCES US$1 MILLION GRANT TO ENSURE ACCESS TO EDUCATION FOR NEWLY ARRIVED REFUGEES IN CAMEROON

UNHCR will implement new grant in partnership with Government of Cameroon and other key stakeholders to respond to spike in children and youth arriving from Central African Republic


View Original | French Version Follows

5 May 2021, New York –
Education Cannot Wait (ECW) announced today a US$1 million grant to ensure refugee children and youth arriving from the Central African Republic receive access to quality learning in Cameroon.

Recent estimates indicate that approximately 6,700 refugees (over half of whom are children) from the Central African Republic (CAR) have fled into Cameroon following violence around the December 2020 election. With newly arrived refugees entering Cameroon through various entry points, there is an essential need to identify and document non-registered refugee girls and boys to ensure they can enroll in government-run schools.

School attendance among CAR refugee children has increased in Cameroon over the past years – from 40 per cent in 2014 in primary education to 46 per cent in 2020. Nevertheless, the number of girls going to school has not significantly increased due to socio-cultural barriers. Disability and poverty also keep too many children out of school. 

Implemented by the UN Refugee Agency (UNHCR) in partnership with the Government of Cameroon, the 12-month ECW-financed first emergency response will provide over 6,000 refugee children and youth (including 3,500 girls, 2,400 boys and 250 children with disabilities), with access to safe learning environments. Over 1,000 host community children and youth will benefit from the new investment.

“The Government of Cameroon is stepping up efforts to bring these refugee girls and boys into the national education system. With expanded international support, we can help ensure no girl or boy is left behind. We urge world leaders, donors and the private sector to join our movement to support vulnerable children and youth in Cameroon and beyond. Education Cannot Wait urgently appeals to donors for US$400 million so we can deliver on the Sustainable Development Goals and leverage the power of education to build a more peaceful, more prosperous world,” said Yasmine Sherif, Director of Education Cannot Wait, the United Nations’ global fund for education in emergencies.

“When refugee girls and boys have access to education, they can contribute meaningfully tomorrow to the society in which they live and to peace between nations. As UNHCR Representative in Cameroon, I want to believe that giving access to education to all refugee children is not a utopia but a possible and realistic dream. Education Cannot Wait’s support contributes to making this dream true,” said Olivier Guillaume Beer, UNHCR Representative in Cameroon.
 
The new investment will build 10 new classrooms in the village of Nandoungue, where a sizeable number of newly arrived refugees is expected to be transferred. Water and sanitation facilities will be upgraded to ensure girls and boys are able to wash hands and prevent the spread of diseases such as COVID-19. Learning materials, hygiene kits and other school materials will also be provided through the new grant.

To get refugee girls and boys into the classroom, the investment will deploy a mobile registration team to identify, register and provide documentation to all CAR refugee children.

With a lack of qualified teachers, the grant provides incentives to recruit and retain new teachers. Teachers will be trained to provide recently arrived refugees, unaccompanied children and survivors of gender-based violence with the psychosocial support they need to learn, grow and thrive.  

The response builds on ECW investments in both Cameroon and the Central African Republic. In May 2020, ECW approved a US$1.5 million COVID-19 education in emergencies response in Cameroon. The ongoing investment reaches 3.9 million children and youth. Approximately 900,000 children and youth benefit from an ECW-financed multi-year resilience programme in CAR.  

###

About Education Cannot Wait (ECW):
ECW is the first global fund dedicated to education in emergencies. It was launched by international humanitarian and development aid actors, along with public and private donors, to address the urgent education needs of 75 million children and youth in conflict and crisis settings. ECW’s investment modalities are designed to usher in a more collaborative approach among actors on the ground, ensuring relief and development organizations join forces to achieve education outcomes. Education Cannot Wait is hosted by UNICEF. The Fund is administered under UNICEF’s financial, human resources and administrative rules and regulations, while operations are run by the Fund’s own independent governance structure.

On Twitter, please follow: @EduCannotWait @YasmineSherif1 @KentPage 

Additional information available at: www.educationcannotwait.org

For press inquiries:
Anouk Desgroseilliers, adesgroseilliers@un-ecw.org, +1-917-640-6820
Kent Page, kpage@unicef.org, +1-917-302-1735
For other inquiries: info@un-ecw.org
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉDUCATION SANS DÉLAI ANNONCE UNE SUBVENTION D'UN MILLION DE DOLLARS É.-U. POUR ASSURER L'ACCÈS À L'ÉDUCATION DES RÉFUGIÉS NOUVELLEMENT ARRIVÉS AU CAMEROUN

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) mettra en œuvre la nouvelle subvention en partenariat avec le Gouvernement camerounais et d'autres parties prenantes clés pour faire face à l'augmentation du nombre d'enfants et de jeunes en provenance de la République centrafricaine.

5 mai 2021, New York — Le fonds Éducation sans délai a annoncé aujourd'hui une subvention à hauteur d'un million de dollars É.-U. pour que les enfants et les jeunes réfugiés en provenance de la République centrafricaine aient accès à un enseignement de qualité au Cameroun.

Selon des estimations récentes, environ 6 700 réfugiés (dont plus de la moitié sont des enfants) de la République centrafricaine ont fui au Cameroun à la suite des violences survenues dans le contexte des élections de décembre 2020. Sachant que les nouveaux réfugiés entrent au Cameroun par divers points d'entrée, il est essentiel d'identifier et de documenter les filles et les garçons réfugiés non enregistrés afin qu'ils puissent s'inscrire dans les écoles publiques.

La fréquentation scolaire des enfants réfugiés en provenance de la République centrafricaine a augmenté au Cameroun au cours des dernières années – de 40 pour cent dans l’enseignement primaire en 2014 à 46 pour cent en 2020. Néanmoins, le nombre de filles scolarisées n’a pas augmenté de manière significative en raison des barrières socioculturelles. Le handicap et la pauvreté empêchent également trop d'enfants d'aller à l'école. 

Mise en œuvre par le HCR en partenariat avec le Gouvernement du Cameroun, l’intervention d’urgence financée par Éducation sans délai, d’une durée de 12 mois, permettra à plus de 6 000 enfants et jeunes réfugiés (dont 3 500 filles, 2 400 garçons et 250 enfants handicapés) d’avoir accès à des environnements d’apprentissage sûrs. Plus de 1 000 enfants et jeunes des communautés d'accueil bénéficieront de ce nouvel investissement.

« Le Gouvernement camerounais intensifie ses efforts en vue de l’intégration des filles et des garçons réfugiés dans le système éducatif national. Grâce à un soutien international élargi, nous pouvons nous assurer qu'aucune fille ou qu’aucun garçon ne soit laissé(e) pour compte. Nous exhortons les dirigeants mondiaux, les donateurs et le secteur privé à se joindre à notre mouvement visant à soutenir les enfants et les jeunes vulnérables au Cameroun et au-delà. Éducation sans délai lance un appel urgent aux donateurs en vue de mobiliser 400 millions de dollars afin de pouvoir réaliser les objectifs de développement durable et tirer parti du pouvoir transformateur de l'éducation pour construire un monde plus pacifique et plus prospère », a déclaré Yasmine Sherif, directrice d’Éducation sans délai, le Fonds mondial des Nations Unies pour l'éducation en situations d'urgence.

« Lorsque les filles et les garçons réfugiés ont accès à l’éducation, ils peuvent contribuer de façon significative à la société dans laquelle ils vivront demain, ainsi qu’à la paix entre les nations. En tant que représentant du HCR au Cameroun, j’ai la certitude que donner à tous les enfants réfugiés un accès à l’éducation ne constitue pas une utopie mais un rêve possible et réalisable. Le soutien d’Éducation sans délai contribue à réaliser ce rêve », a déclaré Olivier Guillaume Beer, représentant du HCR au Cameroun.
 
Le nouvel investissement permettra de construire dix nouvelles salles de classe dans le village de Nandoungue, où un nombre important de réfugiés nouvellement arrivés devraient être transférés. Les installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement seront améliorées afin de s’assurer que les filles et les garçons soient en mesure de se laver les mains et de prévenir la propagation de maladies comme la COVID-19. Du matériel pédagogique, des trousses d’hygiène et d’autres matériels scolaires seront également fournis par le biais de la nouvelle subvention.

Une équipe mobile sera également déployée pour identifier et enregistrer tous les enfants réfugiés de la République centrafricaine ainsi que pour leur fournir les documents pertinents en vue de soutenir leur retour en classe.

Pour pallier le manque d'enseignants qualifiés, des incitatifs sont prévus pour recruter et assurer la rétention de nouveau personnel. Les enseignants seront ainsi formés pour fournir aux réfugiés récemment arrivés, aux enfants non accompagnés et aux survivants de violence basée sur le genre, le soutien psychosocial dont ils ont besoin pour apprendre, grandir et s’épanouir. 

La nouvelle subvention s’ajoute aux investissements existants d’Éducation sans délai au Cameroun et en République centrafricaine. En mai 2020, Éducation sans délai a approuvé une intervention de riposte contre la COVID-19 de 1,5 million de dollars pour l'éducation dans les situations d'urgence au Cameroun qui rejoint 3,9 millions d’enfants et de jeunes. Par ailleurs, quelque 900 000 enfants et jeunes sont visés par le programme pluriannuel de résilience financé par Éducation sans délai en République centrafricaine

###

À propos d’Éducation sans délai :
Éducation sans délai – « Education Cannot Wait » ou « ECW » par son acronyme anglais – est le premier fonds mondial dédié à l'éducation en situations d'urgence. Il a été lancé par des acteurs internationaux de l'aide humanitaire et du développement, ainsi que des donateurs publics et privés, pour répondre aux besoins éducatifs urgents de 75 millions d'enfants et de jeunes en situation de conflit ou de crise. Les modalités d’investissement d’ECW sont conçues pour instaurer une approche plus collaborative entre les acteurs sur le terrain, en veillant à ce que les organisations d’aide humanitaire et de développement unissent leurs forces pour obtenir des résultats en matière d’éducation. ECW est hébergé par l'UNICEF. Le Fonds est administré conformément aux règles et règlements administratifs en matière de finances, de ressources humaines et d’administration de l’UNICEF, tandis que ses activités sont dirigées par sa propre structure de gouvernance indépendante.

Suivez-nous sur Twitter à: @EduCannotWait @YasmineSherif1 @KentPage 

Pour de plus amples informations, consultez : www.educationcannotwait.org

Pour les demandes presse :
Anouk Desgroseilliers, adesgroseilliers@un-ecw.org, +1-917-640-6820
Kent Page, kpage@unicef.org, +1-917-302-1735
Pour toute autre demande : info@un-ecw.org
https://twitter.com/EduCannotWait
Facebook
Instagram
LinkedIn
Email
www.educationcannotwait.org
Do you have comments or suggestions?  

Our mailing address is:
info@educationcannotwait.org

* If you've received this newsletter from a friend - you can subscribe here!

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list