Copy

Salut <<ton plus beau prénom>> !

Je profite d’un Nero (nearly zero mile day, moins de 10 miles sur le trail) et Zero (zero mile day) à Idyllwild pour partager ce texte du premier matin.

Le rythme sur le trail est soutenu, la réception téléphonique rare (je ne m’en plains pas !).

Tout est beau : les paysages, les personnes qu’on rencontre, les panoramas, les plantes, les levers/couchers de soleil, les nuits étoilées, les points d’eau (même si l’eau est parfois jaunâtre !), les lézards, les serpents, le mode de vie...

Et nos mines réjouies le matin (naturellement)👇🏽

Mais commençons par le commencement...
 

Jour J. Samedi 1er mai
 

5h. Dans la tente à Campo. 
Où un camp de base est tenu par des trail angels à 0,5 mile du Southern Terminus.

La chouette qu’on a vue hier soir hulule encore, les oiseaux commencent à piailler de plus en plus fort.

La quasi pleine lune est encore haut dans le ciel et j’entends l’une de nos camarades thruhikeuse qui remballe déjà sa tente.

C’est le jour du départ, le premier jour.

Craig “Spielberg” (pcq il fait des vidéos) vient de New York. Il a marché sur le Camino, l’Appalachian Trail (AT) et comme nous, il avait prévu de partir le 1er mai 2020.

« May 1st, le premier jour de mai comme May day. J’avais démarré l’AT March 4, March for. »
 

Pour nous, c’est l’anniversaire de ma grand-mère May.
De mes 4 grands-parents, c’est elle qui avait la pire santé et celle qui a vécu le plus longtemps, en acceptant ses limites sans perdre sa joie de vivre.
 

Ne surtout pas forcer.

“Personne n’est arrivé au Canada en un jour mais beaucoup ont mis un terme à leur thruhike en un jour. C’est loin le Canada...”

Les mots de “Legend” autour du feu de camp ont infusé pendant la nuit.

En Legend, je retrouve Edward, mon Capitaine de Rakiura/Stewart Island dont j’ai justement pris des nouvelles avant de partir.

« Be a legend, devenez qui vous voulez être, souvent vous voulez ressembler à vos parents ou à un de vos proches. Dites-le leur... »

 

« Hike well, be well » proposait “Medicine Man” comme alternative à HYOH (hike your own hike). 

Il n’y a pas une bonne ou une mauvaise façon de randonner (de vivre). 

Vous allez trouver votre rythme naturel.


Legend passe en revue les différentes raisons pour lesquelles les thruhikers abandonnent : “il y a ceux venus pour la fête, ceux qui veulent aller le plus vite possible et se crament physiquement et mentalement, ceux qui ont le mal du pays (ou plutôt de leur vie sédentaire), ceux qui se sont tout prouvé dans les Sierras et rentrent chez eux après... parmi nous ce soir, 20% seulement iront jusqu’au bout.”
 

Partager c’est trouver du soutien.

Spielberg disait : « j’ai commencé ma chaîne YouTube pour mes proches et puis des inconnus se sont mis à regarder et à réagir aussi. Ce sont tous ces gens qui m’ont empêché d’abandonner... »


Nate et moi ne marchons pas seuls.

On marche ensemble, on marche avec vous et pour vous. 
Pour ceux qui ne peuvent pas, n’osent pas.
On est portés par les anges, la famille, les amis, les inconnus et les trail angels qu’on reverra du côté de Kennedy Meadows, tous nous f(er)ont avancer.

Merci pour la fête de départ virtuelle, merci pour vos messages 💌

La suite demain...

 

Belle soirée/journée,

Beau voyage à toi !

Perrine


PS : As-tu écouté le podcast avec Maëlle ?
Viens traverser l'Atlantique avec nous en 45 minutes !
Et celui avec Alex ?
J'y raconte mes voyages post-burnout et ma rencontre avec Nate ?

PPS : Pacific Crest Trail, tous les articles se trouvent ici

Copyright © 2021 Blog leplusbeauvoyage.com, Tous droits réservés

Tu peux te désinscrire ici.

On t'a transféré ce courriel ?
Abonne-toi aux Niouzes pour recevoir les suivantes en cliquant ici !

Email Marketing Powered by Mailchimp