Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne. Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

 
Prévente en ligne du jeudi 12 novembre 
Arrivage en succursale autour du vendredi 20 novembre 


Cliquez ici pour avoir la liste des infolettres hebdomadaires déjà partagées.


Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent recoivent l'infolettre le mercredi à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)

 

Contribution annuelle suggérée: 

5 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps

10 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles

20 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

 

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.

ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

Supernaturel : immersion dans le monde du vin nature (34,95$)
Livre. Ça y'est, c'est fait, j'ai lancé mon premier livre. Bien évidemment, si vous me suivez sur Instagram vous étiez déjà au courant. C'est un livre qui reprend la série documentaire du même nom, disponible dès aujourd'hui sur Club Illico (vous pouvez vous abonner mensuellement si vous n'avez pas le câble et le premier épisode est GRATIS), dont je suis un des trois idéateurs. Dans mon livre, je vous présente donc les huit régions visitées, les producteurs rencontrés et je vulgarise huit grands thèmes du vin nature à travers des rubriques "Vin 101". C'est accompagné de beaucoup d'images, d'illustrations et de cartes (merci à Simon Roy) pour en faire un livre visuellement intéressant. Je remercie tous ceux qui s'en procureront un, ça me touche beaucoup !

De soif

Chiroubles 2019 de Christophe Pacalet (29,15$)
Rouge. Christophe Pacalet (à ne pas confondre avec son frère Philippe) est un super producteur du Beaujolais. Je l'avais rencontré lors d'un BBQ organisé par Rézin DANS LE TEMPS QU'ON AVAIT LE DROIT DE BOIRE EN GANG EN PUBLIC. Son cru de Chiroubles est sublime. Gamay en macération carbonique, puis élevé en foudre pendant 6 à 8 mois sans So2. 
Petit Taureau 2018 du Domaine Padié (30,50$)
Rouge. Padié fait du vin depuis une quinzaine d’années et s’est installé à Calce avec Domaine de l’Horizon, Tom Lubbe à l’origine, Olivier Pithon, etc. Il a une approche à la vigne complètement différente qui permet d’aller chercher de la fraîcheur, inspiré de la biodynamie sans l'être à 100 %. Assemblage 50-50 de carignan et de syrah qui est un classique du temps des Fêtes année après année. C'est quasiment loser de pas arriver à un party sans son Padié (ça parait tu que je vous refile mes textes de l'an dernier lol?). C'est toujours fou, éclatant de fruit, parfois un peu réduit à l'ouverture, mais rien qu'une petite carafe ne peut pas chasser HAN ?
Penedès Desig 2019 de Mas Candi (21,60$)
Blanc. Encore un arrivage de Vin I Vida X Dame-Jeanne en SAQ ! Mas Candi vendait auparavant son raisin aux maisons de cava, mais Ramon Jané, son épouse, ainsi que leur ami Toni Carbo (quel beau nom, il devrait faire du vin dans le Beaujolais), ont commencé à faire des vins avec presque l'entièreté de ce qu'ils récoltent. Xarel-lo issue de vignes cultivées en biodynamie plantées sur des sols argilo-calcaire. Macération de 24 heures sur peaux, élevage de 7 mois en inox sur lies. 
Vin de France Chenin 2019 par Le Rocher des violettes (28$)
Blanc. Xavier Weisskopf s'est installé à Montlouis-sur-Loire en 2005 après avoir été maître de chai en Bourgogne. Il travaille ses vignes en bio. Cette cuvée d'entrée de gamme de jeunes vignes de chenin a fait 6 mois d'élevage en fûts. Chenin bien acidulé, parfait à l'apéro !
Terre Siciliane Vurgo de Viteadovest (29,55$)
Blanc. Vignoble de 5 hectares divisé en six zones, sur les municipalités de Marsala et Mazara del Vallo, sur la pointe ouest de la Sicile. Lutte raisonnée, sans désherbage. J'ai ADORÉ leur cabernet sauvignon sorti lors de l'arrivage nature de la SAQ début septembre. 2 jours de macération pelliculaire sur 80 % cataratto et 20 % grillo. 
Morgon Cou de jus 2018 du Vignoble Bulliat (57,75$ MAGNUM)
Rouge. C'est mon ami Simon Roy, celui à qui je dois l'illustration en bannière de mon infolettre et qui a illustré mon livre, qui a fait les étiquettes du domaine pour le Québec. Il a même gagné le prix Embalade du concours de dessin Grafika avec celles-ci. LE VIN MAINTENANT. Bio depuis 2010, domaine familial où Loïc, 7e génération à opérer, et son père Noël (lol) travaillent 28 hectares en Beaujolais répartis sur 8 appellations, dont 5 crus (Morgon, Fleurie, Chénas, Chiroubles et Moulin à Vent). Gamay provenant de sols de schiste friable colorant la terre d'ocre rouge (allô Jo). Macération longue et élevage en amphore. 
Commuter Pinot noir 2018 de Grochau Cellars (28,20$)
Rouge. John Grochau achète du raisin en Orégon, dans la Williamette Valley, pour faire cette cuvée à relativement bas prix pour la région. Les gars de chez Symbiose ont fait une super vidéo qui présente le vin. J'ai même pu goûter à un échantillon, chose rare, et j'ai eu beaucoup de plaisir. On retrouve les notes typiques que donnent les pinots de la région, quand je pense à ceux de Vincent Fritsche ou de Kelley Fox, mais en rapport qualité prix de vin de semaine mettons. 

De curiosité

Chinon Les Terrasses 2018 du Domaine Béatrice et Pascal Lambert (25,05$)
Rouge. Le couple Lambert a fondé son domaine en 1987 dans le village de Les Chesnaies. Depuis 2005, ils travaillent en biodynamie leurs 13 hectares de vignes. Cette cuvée de cabernet franc fait un élevage en béton. Seulement 10mg de sulfites par litre ajoutés avant la mise en bouteille. 
Rías Baixas Albariño 2019 de Zarate (22,95$)
Blanc. Zarate est un domaine familial travaillant avec l'approche biodynamique au coeur de Rias Baixas, au nord-ouest de l'Espagne, tout juste au-dessus du Portugal. C'est un endroit où l'air de l'Atlantique amène pas mal d'humidité et rend la viticulture difficile. Cette cuvée d'Albariño provient de vignes de 35 ans sur sols granitiques. Fermentation avec levures indigènes, trois mois d'élevage et transformation malolactique partielle.
Bourgogne Aligoté 2018 de Stéphane Murat (23,55$)
Blanc. Stéphane a repris les rênes du domaine en lutte raisonnée en 2007 des mains de son frère Hervé, qui avait commencé le tout en 2005 en reprenant une parcelle de Hautes-côtes de Nuits d'un hectare et demi. On parle aujourd'hui d'un domaine de 3,4 hectares avec un complément de négoce. Lente fermentation puis élevage en inox pour un aligoté supposément texturé et délicat. À ce prix-là, il n'y a aucune raison de ne pas l'essayer. 
Jurançon Vitatge Vielh 2016 de Clos Lapeyre (28,65$)
Blanc. Jean-Bernard Larrieu travaille en bio sur 18 hectares dans le Jurançon. Je ne connais rien de ce projet, mais ils s'inscrivent dans la lignée des peu interventionnistes au chai. Ce vin porte le nom de la parcelle où sont complantés le gros manseng, petit manseng et le petit courbu. C'est un jurançon sec, avec élevage sur lies en barriques pendant un an, que l'on bâtonne régulièrement et qu'on termine avec un 6 mois en inox. Perso, je suis très curieux, parce que lorsque bien faits, j'aime beaucoup les jurançons secs. 
Vouvray Su'l Vélo 2018 par Le Facteur (26,15$)
Blanc. Après avoir complété une formation universitaire dans le domaine du vin, Fabien Brutout a rejoint le projet de Mathieu Cosme, à Vouvray. Partageant la même vision du vin et du travail à la vigne, ils ont décidé de partir un projet conjoint : Le Facteur. Chenin planté sur des sols argilo-calcaires avec 7 mois d'élevage en fûts suivant la fermentation avec levures indigènes. 30 mg/l de sulfites, donc se qualifie pour le nature !
Rufia 2019 de Joao Eduardo Novais Malheiro Tavares de Pina (24,25$)
Blanc?. Encore un arrivage nature que je connais pas ! Je trouve ça formidable de voir à quel point la SAQ s'efforce de rentrer des nouveautés nature. C'est donc Boires qui importe ce producteur bio non certifié, situé dans le Dão. Cette cuvée est un assemblage composé à 40 % de bical, 30 % de cerceal branco b et 30 % encruzado. La fermentation se fait sans les peaux, mais on remet ensuite les peaux pour l'élevage. La couleur serait d'un jaune ambré. 
Navarra Naturaleza Salvaje 2018 d'Azul y Garanza (25$)
Rouge. La seule cuvée que j'ai goûtée de ce producteur est l'Altamente, à 14 $, qui m'avait agréablement surpris pour le prix (mais qui était meilleure le lendemain avec de l'ouverture). Cette cuvée de grenache est faite sans sulfites et sur levures indigènes, de manière à pouvoir se qualifier au titre de "vin nature". Fermentation de 10 jours à basse température pour mettre le fruit de l'avant, 6 mois d'élevage en amphore, puis 6 mois d'élevage en vieux fûts. 
Pichot Roucas 2019 de Roucas Toumba (19,65$)
Rouge. Rare producteur sur le portfolio de Ward & Ass. que je ne connais pas. Eric Bouletin travaille près de Vacqueyras, dans le sud-est de la France, en biodynamie. Cette cuvée est un assemblage composé à 40 % de syrah, 30 % carignan et 30 % grenache en inox. La fiche de la SAQ suggère un passage en carafe, mais ça demeure à INVESTIGUER. 

De table

Ce Vin est une fête 2018 d'Elian Da Ros (23,25$)
Rouge. Top producteur de la Côte du Marmandais qui déjà, à trois ans, savait qu'il voulait devenir paysan. Son premier millésime remonte à 1998. Il a fait le plus grand de son apprentissage en Alsace, au domaine Zind Humbrecht. Cette cuvée de plaisir est un assemblage de 40 % abariou, 40 % cabernet franc et 20 % merlot. L'abariou est en grappes entières alors que les deux autres sont égrappés, puis il fait un élevage de 10 mois en vieux foudres puis d'un mois en béton à la fin. Cuvée de plaisir et de soif qui peut quand même être à mi-chemin avec la table, dépendamment des millésimes. 
Arbois Chardonnay 2018 du Domaine Rijckaert (26,70$)
Blanc. J'adore cette maison qui travaille à la fois en Bourgogne et dans le Jura, mais j'ai quand même un petit penchant pour leurs cuvées jurassiennes. Cette cuvée est issue des raisins du domaine dans le Jura, à Arbois plus précisément. Ils travaillent en lutte raisonnée. Chardo au style oxydatif à manger à table avec de la raclette genre :)
Château Langlais 2015 (37,50$)
Rouge. Profitez-en, parce que c'est assez rare que des vins de Bordeaux se retrouvent dans mon infolettre. J'suis pas en guerre contre la région, mais disons que ça donne souvent des vins durs d'approche en jeunesse. Bref, on a ici un vin que je recommande car importé par Boires. Gérard Dupuy travaille en bio (certifié) et fermente sur levures indigènes. C'est sur bois neuf, mais disons que c'est le genre de vin qui peut en prendre. J'en ai bu une, du millésime 2011, à Noël dernier, et j'avais a-do-ré. 
Torrette 2019 de Grosjean (27,50$)
Rouge. La dernière fois que j'étais aux bureaux d'Oenopole, on m'a fait goûter à cette cuvée que j'ai adorée (back in 2019). La Vallée d'Aoste est à la frontière suisse où les vignes profitent d'une haute altitude permettant au vin de conserver une belle acidité et ne pas monter trop haut en alcool. 80 % petit rouge, 10 % cornalin, 5 % fumin, 5 % vien de nus (tous des cépages que je viens d'inventer ça existe même po lol). 

Bulles

Le Rosé de Champagne Chartogne-Taillet (72,75$)
Champagne rosé. Domaine biodynamique situé au nord-ouest de Reims, aujourd'hui dirigé par Alexandre Chartogne. Ce champagne rosé est un assemblage de 50 % chardonnay, 50 % pinot noir et meunier. C'est surtout du 2016 qui constitue la base de ce vin. Dosé à 7 grammes de sucre par litre pour arrondir le tout. 30 mois d'élevage sur lattes. 
Mirgin Cava Reserva 2017 d'Alta Alella (21,80$)
Cava. Domaine présent à RAW l'an dernier. De ce que j'en comprends, les vins Alta Alella seraient un sous-projet proposant une vinification sans soufre rendue possible grâce à plus de 40 ans de savoir-faire par la famille Pujol-Busquets Guillen. J'ai goûté leur cuvée de mataró (mourvèdre) en janvier et j'avais adoré, un vin avec de la profondeur, un bon ami de la table. Donc, ici, bulles de xarel-lo, maccabeu et parellada avec 15 mois d'élevages sur lattes, soit au-delà du minimum de 9 mois prescrits par l'AOC. 
BBF Extra brut Blanc de blanc 2019 du Domaine André et Mireille Tissot (53,25$)
Crémant du Jura. De la grande bulle, vinifiée maintenant par Stéphane Tissot qui travaille en biodynamie sur une cinquantaine d'hectares. Attention, y'a du vin là-dedans. Ce ne sont pas des bulles qui passent dans le beurre, c'est chargé, c'est aromatique. 100 % chardonnay provenant d'une parcelle de 1,3 hectare avec des vignes de 25 ans en moyenne. 4 ans d'élevage sur lattes. La majorité du vin viendrait du millésime 2013 avec un peu de 2014 pour compléter. 
Paul-Édouard du Domaine Bott-Geyl (29,10$)
Crémant d'Alsace. Avec Bourdy et Kreydenweiss, ces bulles de Bott Geyl sont dans mes préférées en bas de 30 $ qui sortent en SAQ. Le secret de ces bulles ? 24 mois d'élevage sur lattes. C'est long ! Le minimum pour un champagne non millésimé c'est 15 mois. Assemblage de pinot blanc, chardo et pinot noir. Bott-Geyl fait des trucs super le fun et à bon prix en Alsace, travaillant en bio. 
L'Hereu Conca del Riu Blanc de blanc 2017 de Raventos i Blanc (24,65$)
Bulles. J'adore cette maison de cava qui a en fait quitté l'appellation, ne trouvant pas chaussure à son pied dans celle-ci. Cette maison travaille en biodynamie, avec des cépages indigènes et fait des vinifications naturelles. Des bulles salines reposant sur une grande acidité avec en prime, toujours de belles textures venant de l'élevage sur lattes. Assemblage très classique : 60 % maccabeu, puis parellada et xarel-lo.

De grande soif

Fleurie Phénix 2019 par Les Bertrand (44,50$)
Rouge. Probablement l'arrivage qui va me faire rester debout jusqu'à minuit pour en acheter 3 bouteilles. Yann Bertrand est un vigneron du Beaujolais que j'ai découvert quand je travaillais chez l'agence Wino. C'est peut-être un de mes producteurs préférés de la région. Yann a grandit à Fleurie et c'est justement ce cru qui arrive aujourd'hui en SAQ. Il travaille en bio sur ces trois parcelles : Poncié, La Madone et Les Déduits. Des vignes de 40 à 70 ans plantées sur des sols de granites sablonneux. Macération carbonique à froid, puis élevage de 5 mois en demi-muids et barriques. Pas d'ajout de sulfites et les vins sont déplacés par gravité pour éviter tout mouvement brusque. 
Fontanasanta Manzoni 2019 de Foradori (35$)
Blanc. Au-delà du fait qu'Elisabetta Foradori soit une de mes vigneronnes préférées en Italie, c'est surtout une dame extrêmement respectée dans le monde du vin nature. C'est aujourd'hui son fils Emilio qui fait les vins, alors que sa fille Myrtha (qu'on a vue dans Les Fermiers) s'occupe de son potager entre les rangées en pergola. Cette cuvée de manzoni bianco, j'en avais amené deux bouteilles en vacances il y a deux ans et on avait ca-po-té. J'avais noté en 2017 : "Le vin s'ouvre sur des notes de fruits tropicaux, avec une tension et une vivacité". Macération d'une semaine sur peaux, puis après fermentation, 12 mois en barriques d'accacia. Pour épater votre date : ce cépage est un croisement de riesling et de pinot blanc réalisé par Luigi Manzoni dans les années 30. 
Sp68 2019 d'Arianna Occhipinti (34,25$)
Blanc. Arianna, c’est une super-ultra-cool-vigneronne en Sicile assez emblématique dans le monde du vin nature, nièce de Giusto Occhipinti des vins de COS (elle est rendue plus connue que son oncle, chapeau!). Son domaine a pas mal grandi dans la dernière décennie, ce qui est à saluer, dans l'idée qu'on puisse faire du vin nature et le distribuer plus largement. On retrouve ici son blanc d'entrée de gamme, composé à 50 % d'albana et 50 % de muscat d'Alexandrie. Une de ses grandes cuvées de nero d'avola, Siccagno 2017, arrive également en SAQ. 
Papillon blanc 2017 du Domaine Henri Milan (44,50$)
Blanc. Henri Milan est un pionnier du vin sans sulfites en Provence et sa rencontre avec Claude Courtois, vigneron en Loire, il y a une vingtaine d'années, a changé sa vision du vin. Le domaine est situé à Saint-Rémy-de-Provence. C'est aujourd'hui son fils Théophile qui est en train de reprendre le domaine. Assemblage du sud : 30 % grenache blanc, 30 % rolle, 20 % marsanne, 20 % rousanne. Un an d'élevage en foudre, zéro ajout de sulfites. 
Fleurie 2018 de Julien Sunier (42$)
Rouge. Beaujolais nature de qualité en provenance de chez Ward et associés. David me disait que Sunier a été un des premiers vignerons à s'inscrire sur leur portfolio. Son Wild Soul, négoce de raisins bios, est toujours très bon. Ici, ce sont ses vignes à Fleurie qui produisent ce gamay d'une belle soif, en plus d'être sur un millésime généreux où la plupart des vins que j'ai goûtés sont super bien équilibrés. 
Riesling Rosenberg 2018 du Domaine Barmes Buecher (73,25$ MAGNUM!)
Blanc. Criss que c'est beau un magnum alsacien. Ça se boit bien à deux (lol, EducAlcool va me mettre en demeure). Si jamais on peut se réunir en petit groupe pour les fêtes, ça fait de beaux apéros ça ! Domaine familial dont l'histoire remonte à 1985 et qui travaille aujourd'hui 17 hectares de vignes en biodynamie sur 7 différents terroirs, dont 3 grands crus. Un en d'élevage en foudre sur lies. Peut aussi bien se garder ! Du même terroir, ils sortent cette semaine une cuvée de pinot gris. Achetez les deux et jouer à faire une comparaison !
Bourgogne Vézelay Les Saulniers 2019 du Domaine de la Cadette (67,75$ MAGNUM)
Blanc. Ce domaine fait partie des quelques domaines qui, par leur façon de travailler, sont en train d'attirer les regards sur la région du Grand Auxerrois, dans la partie nord de la Bourgogne. C'est aujourd'hui Valentin Montanet qui a repris le domaine fondé par ses parents, Jean et Catherine. Du chardonnay produit à partir des raisins du domaine. 

De garde

Les Perrières 2016 de Catherine et Pierre Breton (49,75$)
Rouge. ARRÊTEZ TOUT !!!!!! CETTE CUVÉE EST TELLEMENT BONNE J'AI ENVIE DE PLEURER. J'ai bu ça pour la première fois il y a un an et je me suis répéter tout le long "tabarnak qu'il y a du vin là-dedans". Moi, perso, je m'en prends 4, j'en bois une cet automne et je couche les autres. 100 % cab franc, vignes de 70 ans, 12 à 24 mois en vieilles barriques, nature. 
Côtes catalanes Vieilles Vignes 2018 du Domaine Gauby (60$)
Blanc. Le Domaine Gauby est situé à Calce, dans le Roussillon, collé sur la sur mer Méditerranée. Ils travaillent en biodynamie depuis près d’une vingtaine d’années. Ils sont extrêmement réputés dans la région et travaillent selon une approche naturelle à la cave. C'est un assemblage de macabeu, grenache blanc, gris et chardonnay où, à l'exception du chardo, toutes les vignes ont entre 50 et 100 ans. 7 à 8 mois d'élevage sur lies, majoritairement en barriques, le reste en cuve inox. Pas de collage ni filtration. 
Metenou-Salon Hors-Sujet 2018 du Domaine Philippe Gilbert (54,25$)
Orange. Je n'ai malheureusement toujours pas goûté cette cuvée de macération du Duomaine Philippe Gilbert. Importé par Rézin, le domaine de 28 hectares en Loire est travaillé en biodynamie depuis près de 15 ans. Macération de sauvignon en jarre de grès et de terre cuite, en partie égrappé et en partie en grappes entières. La cuvée s'appelle Hors-Sujet car le vigneron estime le produit final assez différent des vins de sa région. 
Morgon 2019 du Domaine Marcel Lapierre (204$ JEROBOAM)
Rouge. Trois. Litres. De. Morgon. De. Lapierre. 

De François Lambert

Meursault Chevalières 2018 du Domaine Henri Germain (114,25$)
Blanc. Mon cher François, tu devais être le genre de gars qui s'était pris des actions dans Pfizer mon brave ? Si oui, tu dois rouler sur l'OR depuis. J'imagine que ça va rendre encore plus légitimes TOUTES tes opinions sur la société d'aujourd'hui. Bref, je te parle encore du domaine Henri Germain, qui, je te le rappelle, fait partie de la famille Oenopole à travers le prestigieux portfolio de Martin Labelle. Ce meursault, il le travaille comme le reste de ses blancs, c'est-à-dire avec de longs élevages (18 à 22 mois) avec environ 15-20 % de fûts neufs. 
Chablis Premier Cru Vaillons 2017 du Domaine Pattes Loup (82,50$)
Blanc. (Je te vole ton illustration Mathilde Corbeil). Thomas Pico est un vigneron fort respecté qui travaille en bio, aime les longs élevages et réduit au maximum l'utilisation des sulfites. Le 1er cru Vaillons arrive à maturité plus rapidement que ses voisins et les sols sont très concentrés en kimméridgien, soit ce sol qui s'est formé dans la région suite au retrait d'une ancienne mer. Vignes de chardonnay de 40 ans, élevage en demi-muids pendant 18 mois, un peu de sulfites avant la mise en bouteille. J'ai VRAIMENT envie de boire du Thomas Pico pendant que j'écris ce texte. 
Pommard Premier Cru Les Chanlins 2018 de Chavy-Chouet (80,25$)
Rouge. Romaric Chavy est vigneron de 7e génération du vignoble créé à la suite de la fusion de deux domaines familiaux. Les quinze hectares du domaine sont donc divisés entre Saint-Aubin, Volnay et Pommard. Romaric a appris notamment aux côtés de son parrain François Mitulski, grand nom de la Bourgogne nature.
Morey-Saint-Denis Premier Cru Charrières 2017 du Domaine Anne & Hervé Sigaut (110,50$)
Rouge. Domaine de 7 hectares sur presque seulement des premiers crus, travaillé en bio avec certains éléments de biodynamie et vendangé manuellement seulement par des femmes (le féministe en toi doit aimer ça, je le sens, je te sens jubiler à distance). Pas de filtration, pas de collage, élevage en fûts avec que très peu de bois neuf dans le chai, soutirage par gravité.
Pernand-Vergelesses Premier Cru 2017 du Domaine Chandon de Briailles (79,75$)
Rouge. Chandon de Briailles, on en a au Candide et c'est très très oui. Peut-être la meilleure quille que j'ai bu de la première vague, confiné à écrire mon livre. Nadine de Nicolay, en 80, a repris le domaine et est passée à la lutte raisonnée, ne comprenant pas comment on pouvait utiliser des produits de synthèse dans les vignes. En 2001, c'est François de Nicolay, avec sa soeur Claude, qui a repris le domaine. Sa superficie s'étend sur 13,7 hectares à parts égales entre les trois communes de Savigny-Lès-Beaune, Pernand-Vergelesses et Aloxe-Corton. Depuis 2005, ils sont en biodynamie. Ils gardent toujours un peu de grappe entière pour la fermentation puis l'usage de bois neuf pour l'élevage est modéré. Mon anniversaire est dans 9 jours. Merci. 

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a trois ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc un peu plus de deux ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai planté 400 vignes avec un de mes meilleurs amis au sud du Grand Lac Saint-François, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur le Club Illico, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. 

Copyright © 2020 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp