Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne. Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

L'infolettre des contributeurs 
 
Prévente en ligne du jeudi 9 décembre
Arrivage en succursale prévu entre le lundi 20 décembre 2021 et le 16 juillet 2023

Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent recoivent l'infolettre le mercredi à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)

Contribution annuelle suggérée: 
10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
20 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

Délais dans le réseau de la SAQ

Vous n'êtes pas sans savoir que le conflit de travail actuel entre les travailleurs et travailleuses de la distribution SAQ affecte l'ensemble des opérations de la société d'État. Il est donc assez difficile de savoir quel genre d'offre se retrouvera sur les tablettes dans les prochaines semaines. La SAQ a tendance à prioriser les produits en continue (c'est-à-dire très rarement ceux qui m'intéresse et par la bande, vous intéressent) au détriment des produits de spécialité. 

J'aimerais bien vous dire que la solution est donc de passer une commande en ligne dès que possible, mais même  Les délais actuels de livraison sont évalués à 10 jours ouvrables, mais je pense que ce chiffre pourrait être revu à la hausse bientôt. 

La semaine dernière, on a encore relâché des produits dont j'avais parlé dans mon infolettre du 18 novembre. Cette semaine, selon mes informations, voici les produits qui devraient devenir disponibles : 

De soif

Côtes catalanes Mon P'tit Pithon 2020 d'Olivier Pithon (22,85$)
Blanc. Cool jeune homme du Roussillon dont on bien évidemment souvent croisé les vins à la SAQ ces dernières années. J'ai bu sa grande cuvée D18 hier, 2014, c'était extraordinaire. Un immense vin. Comme quoi le vin nature vieillit très bien, quoiqu'en pense Élyse Lambert. J'ai pas goûté 2020, mais Olivier parvient bien souvent à faire des vins nature qui plaisent à tout le monde, grande qualité à l'approche des rassemblements des Fêtes. Assemblage de maccabeu, grenache blanc et gris. 
Szekszárd Kadarka 2019 de Heimann (22,75$)
Rouge. Domaine dont le nom provient d'une expression de milléniaux : "Heimann, comment ça va?". (Je m'excuse, vous pouvez vous désinscrire au bas du présent courriel si vous êtes tanné-e-s de mes jokes poches). Heimann est un domaine familial hongrois qui prend beaucoup de fierté dans le fait de travailler avec des cépages locaux, dont le kadarka (voir article Jancis Robinson). J'ai goûté ce vin lors du premier arrivage et j'avais bien aimé : rouge léger, un peu épicé, parfait pour un bbq ++. Fermentation spontanée sur levures indigènes, élevage en fûts et inox. Légèrement filtré. 

Bulles

Orizeaux Brut nature de Champagne Chartogne-Taillet (91$)
Champagne.  Domaine biodynamique situé au nord-ouest de Reims, aujourd'hui dirigé par Alexandre Chartogne. Je vous ai souvent dit qu'ils travaillaient en parcellaire et bien justement, cette cuvée en est une. Les vignes de pinot noir ont 50 ans et sont plantées sur des sols de sables et de craie. C'est un champagne produit principalement à partir du vin de 2016. 5 mois d'élevage en fûts et 42 mois sur lattes. On a aussi droit à Les Barres 2015, 100 % meunier et Chemin de Reims, 100 % chardo. 

De table

Carignan Vignes centenaires 2019 du Domaine Ferrer-Ribières (23,40$)
Rouge. J'aime beaucoup les vins de ce domaine bio : Côtes du Roussillon mettant toujours un fruit très gourmand à l'avant-plan, avec un côté un peu confiture. À boire avec une volaille (ben avec vos proches, en mangeant une volaille, mais bon, vous aurez compris...). Carignan à 100 %, excellent rapport qualité-prix. 

De garde

Vouvray Les Pentes de la folie 2020 du Domaine Sébastien Brunet (43,75$)
Blanc. Talentueux vigneron de Vouvray, région trop connue pour ses vins moelleux, mais sous-estimée pour ses vins secs. Il travaille en bio et possède une vieille cave aménagée au 16e siècle. Je n'ai jamais eu la chance de goûter ses grandes cuvées, mais en voici une qui fait son entrée en SAQ. Vignes de chenin 80 ans plantées sur sols argilo-calcaires. Le vin fait 9 mois d'élevage en fûts de 400 litres. Légèrement filtré et sulfité. 
Historic Tinto 2018 de Terroir Al Limit (39$)
Rouge. En plein Priorat (Catalogne), Dominik Huber et Eben Sadie se sont rencontrés en faisant leur stage. C'est en 2001 qu'ils ont vinifié le premier millésime de leur nouveau domaine. La collaboration n'a pas duré longtemps : Edie est retourné vivre en Afrique du Sud, mais Dominik a plutôt décidé de finir par s'investir à temps plein dans son projet. C'est un assemblage de 9 parcelles, 75 % grenache et 25 % cariñena, macération en grappes entières avec levures indigènes, 6 mois d'élevage en béton. 

De François Lambert

Emilien 2017 de Château le Puy (231,25$ JÉROBOAM)
Rouge. Les vignes de la famille Amoreau n'ont jamais vu de produits de synthèse et sont aujourd'hui certifiées en bio et biodynamie. Pascal fait partie de la 14e génération à s'occuper du domaine reconnu pour sa biodiversité (l'article de Véronique Rivest vaut la peine d'être lu). Levures indigènes, presque pas d'ajouts de soufre, vieilles barriques. Bref, belle occasion de boire du Bordeaux pour ceux qui sont ne sont pas attirés par cette région.
Corton Grand Cru Les Maréchaudes 2018 du Domaine Chandon de Briailles (221$)
Rouge. Osti de beau cadeau de Noël à faire à un amateur de Bourgogne !!!! Chandon de Briailles, on en a au Candide et c'est très très oui. Peut-être la meilleure quille que j'ai bu de la première vague, confiné à écrire mon livre. Nadine de Nicolay, en 80, a repris le domaine et est passée à la lutte raisonnée, ne comprenant pas comment on pouvait utiliser des produits de synthèse dans les vignes. En 2001, c'est François de Nicolay, avec sa soeur Claude, qui a repris le domaine. Sa superficie s'étend sur 13,7 hectares à parts égales entre les trois communes de Savigny-Lès-Beaune, Pernand-Vergelesses et Aloxe-Corton. Depuis 2005, ils sont en biodynamie. De grandioses pinots noirs !!
Barolo Ca'Mia 2016 de Brovia (129,75$)
Rouge. J'ai a-do-ré la cuvée Dolcetto d'Alba Vignavillej de ce producteur qu'on a reçu au Candide ! Brovia, c'est un producteur traditionnel du Piémont qui existe depuis 1863, fondé par Giacinto Brovia. Les petits enfants, Giacinto et Raffaele ont repris en 1953 et se sont mis à faire du vin plutôt que de vendre les raisins. Aujourd'hui, c'est les deux filles de Giacinto, Christina et Elena qui ont repris. Ils achètent du raisin aussi de top vignobles. Ils ont 19 hectares au total travaillés en bio et sont à Castiglione Falleto, en plein coeur de Barolo. Bref, selon Vanya, c'est leur Barolo le plus puissant de toutes leur gamme. Ils ont un autre parcellaire qui sort, Garblèt Sue', qui encore selon Vanya, est "a plus belle expression de ce cru qu'on ait gouté, point barre ! "

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur le Club Illico, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang. 

Copyright © 2021 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp