Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne.
Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

Prévente en ligne du jeudi 14 avril 
Arrivage en succursale prévu autour du lundi 25 avril

Comme cette infolettre est écrite à l'avance, il est possible que certains vins ne soient pas disponibles. Il se peut aussi qu'ils redeviennent disponibles dans les prochains jours, c'est un peu aléatoire !

Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent reçoivent l'infolettre à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)

Contribution annuelle suggérée: 

10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
20 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

De soif

Singulier 2020 du Vignoble du Rêveur (30,75$)
Orange. Mathieu Deiss a repris le domaine de son grand-père Marcel, grand nom alsacien. Cela dit, au Vignoble du Rêveur, c'est vraiment là que Mathieu exprime toute sa créativité et sa folie. D'ailleurs, l'épisode du podcast du Bon Grain de l'ivresse avec lui est vraiment intéressant. Cette cuvée est un assemblage de pinot gris et de riesling en macération carbonique. Par la suite, Mathieu fait un élevage de 10 mois en inox, pas de collage ni filtration, aucun ajout de sulfites.
Pinot noir 2018 par Les Vins Pirouettes (33,50$)
Rouge. Le projet des Pirouettes, c'est différentes personnes, dont Christian Binner, qui chapeautent des gens qui travaillent déjà en bio/biody, mais qui ont peur de ne plus intervenir sur leurs vins. Christian Binner est un incontournable en Alsace qu'on croise souvent sur les cartes des bons restos. Cette cuvée de pinot noir, on commence à la connaître, bien que l'étiquette ait changé sur cet arrivage. 3 semaines de grappes entières, puis 13 mois d'élevage en inox. Aucun ajout de soufre, complètement nature. 

De curiosité

Stellenbosch Cinsault Thirst 2020 de Radford Dale (22$)
Rouge. Le domaine est situé à l'extrême sud-ouest du continent africain (donc en Afrique du Sud lol). Ils travaillent en lutte raisonnée, mais ont également une partie du domaine certifié bio. L'histoire ne dit pas s'ils ont des plans d'être bio sur l'ensemble. Parfois les gens se donnent le temps d'apprendre sur une plus petite surface avant de convertir l'ensemble. Vignes de cinsault d'une trentaine d'années vinifiées en semi-carbonique.
Chablis Premier Cru Vaugiraut 2019 du Domaine Oudin (52,25$)
Blanc. Je vous en ai parlé la semaine dernière avec la sortie de leur magnum ! Domaine dont je n'ai jamais entendu parlé, mais importé par la très respectée agence Plan vin. En 1988, Christiane et son mari Jean-Claude s'installe au vignoble de son père dans le petit village de Chichée, au sud de Chablis. Aujourd'hui, c'est leur fille Nathalie qui est en charge du domaine. Elle s'occupe aujourd'hui de 8 hectares de vignes et est certifiée en agriculture durable.Cette cuvée est plus d'envergure que celle sortie la semaine dernière. Les vignes de chardonnay ont 70 ans sur cette parcelle exposée sud. Lente presse délicate suivie d'un an d'élevage sur lies en cuves inox. 

Bulles

Grande réserve Brut de Vilmart & Cie (70,50$)
Champagne. 30 ans sans produits chimiques chez Vilmart (pas la chose la plus courante dans cette région, mettons). Cette cuvée est un assemblage composé à 70 % de pinot noir classé Premier Cru et de 30 % chardonnay. Cet arrivage, c'est la vendange de 2019 avec du vin de réserve de 2017 et 2018. Il n'y a pas eu de fermentation malolactique (donc acidité vive) et un dosage de 9 grammes par litre. 

De table

Terre d'Argence 2020 du Domaine Mourgues du grès (25,45$)
Blanc. François Collard a repris ce château en rhône sud en 1990 qu'il travaille en bio. Il nous présente ici un blanc d'assemblage du sud : viognier (50 %), petit manseng (35 %) et roussanne (15 %). Le petit manseng n'étant pas autorisé dans l'appellation Costière de Nîmes, le vin est plutôt en appellation Pont du Gard. C'est un blanc gras aux arômes de miel et aux accents du sud qui se mariera bien avec les poissons gras. 

De grande soif

La Châtelaine 2019 du Domaine la Cadette (36,25$)
Blanc. Ce domaine fait partie des quelques domaines qui, par leur façon de travailler, sont en train d'attirer les regards sur la région du Grand Auxerrois, dans la partie nord de la Bourgogne (lire ici : s'acheter de la belle Bourgogne sans en payer le prix). C'est aujourd'hui Valentin Montanet qui a repris le domaine fondé par ses parents, Jean et Catherine. Du chardonnay produit à partir des raisins du domaine. Ami de l'apéro, mais aussi du homard, si jamais. 
Terre Siciliane Fossa di Lupo 2019 d'Arianna Occhipinti (83,75$)
Rouge. Arianna, c’est une super-ultra-cool-vigneronne en Sicile assez emblématique dans le monde du vin nature, nièce de Giusto Occhipinti des vins de COS (elle est rendue plus connue que son oncle, chapeau!). Vous connaissez mon amour du frappato pour son potentiel à donner des vins débordants de fruits. Trois grandes cuvées parcellaires de frappato nous arrivent cette semaine et les sous-sols sont tous majoritairement composés de calcaire. Sur cette cuvée, Fossa di Lupo, c'est la parcelle d'origine du domaine, celle de la grand-mère d'Arianna, plantée en 2016 et où les sols ont un peu plus d'argile et d'oxyde de fer. Le vin qui en résulte aurait beaucoup de caractère et un petit côté terrien (earthy en anglais sonne moins péjoratif). Pettineo et Bombelieri sont deux parcelles plus hautes en altitude, sur des sols sablonneux en surface. Les vignes de Bombelieri ont 60 ans et seraient peut-être les plus vieilles de Sicile. Les trois vins font 22 mois d'élevage en cuve béton. BONUS : son eau-de-vie de poire ;)

De garde

Barolo 2018 de Josetta Saffirio (64$)
Rouge. Josetta Saffirio et Roberto Vezza sont à la tête de ce domaine de cinq hectares, qui était à la base un seul hectare de vignes plantées par le grand-père de Josetta. J'aime beaucoup leur Barbera d'Alba. Domaine qui est certifié bio depuis 2017 et qui travaillait en lutte raisonné avant, à Castelleto di Monforte d'Alba. Je n'ai jamais goûté leur Barolo. 24 mois d'élevage en fûts de chêne, 6 mois en béton et 6 mois en bouteille. Vin de garde, mais le soucis d'avoir fait un élevage d'un an sans bois laisse croire que le vin peut déjà être intéressant à boire. 
Vouvray Le Mont 2020 du Domaine Huet (60$)
Blanc. En biodynamie depuis 1988, c'est vraiment un grand producteur en Vouvray. Le nom de ce domaine ressort souvent quand on lit la liste d'exemples de prestigieux domaines ayant fait le choix de la biodynamie. Les vignes de chenin de cette cuvée sont plantées sur des silex qui reposent sur du calcaire. Court élevage de 6 mois à moitié en demi-muids et à moitié en cuves. 6 grammes de sucre résiduel, mais la haute acidité du vin ne le laissera pas paraître. Le demi-sec Haut-lieu sort également cette semaine, avec 19 grammes de sucre résiduel, en plus du demi-sec Clos Bourg. Avec fromages, desserts ou plats épicés, ça fonctionne à souhait !
Saint-Amour Côte de Besset 2020 du Château des Rontets (46,50$)
Rouge. Le Château des Rontets appartient à la famille Gazeau-Varambon depuis 1850, au haut de la colline surplombant le village de Fuissé, dans le Mâconnais. C'est un domaine de 6,5 hectares qui vinifie naturellement et qui travaille en bio. Cette fois-ci, c'est une cuvée qui provient du Beaujolais, d'un cru que l'on connaît un peu moins : Saint-Amour. Gamay en macération carbonique, en l'honneur de Jules Chauvet comme ils le disent si bien sur leur site. Élevage de 10 mois en barriques, à peine de sulfites à la mise en bouteille, et non collé non filtré. Leur Pouilly-Fuissé Clos Varambon sort également cette semaine, c'est très très bon !
Côte-Rôtie Les Essartailles 2018 par Les Vins de Vienne (76,25$)
Rouge. Les Vins de Vienne, projet commun d'Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard en Rhône, qui travaillent sur la rive droite des appellations de Côte-Rôtie, Condrieu et Saint-Joseph. Ça fait plusieurs arrivages consécutifs de leur part, mais cette fois-ci, on tombe dans le plus haut de gamme, avec une de leur cuvée de leur ligne Amphore d'or, qui signifie que c'est de l'achat de raisins de viticulteurs qui partagent leurs valeurs. Les vignes de syrah ont 40 ans sur cette parcelle exposée sud-est, plantées sur des sols de schistes et de gneiss. Contrairement à ce qu'on pourrait croire du nom de leur ligne de vins, cette cuvée a fait un élevage de 16 mois en fûts de chêne, filtrée avant la mise en bouteille (donc pas d'amphore !). 

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur Évasion, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang

Copyright © 2022 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp