Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne.
Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

 
Prévente en ligne du mardi 26 avril 

La SAQ sort une quarantaine de produits étiquetés "nature" ce mardi sur son site web. Ce sont presqu'exclusivement des cuvées qui font leur apparition dans le réseau de la SAQ pour la première fois. Y'a de belles pépites là-dedans donc inflation ou pas, cassez le petit cochon !

Petit commentaire éditorial également : un vin orange n'est pas nature parce qu'il est orange. L'arrivage de la SAQ comporte une haute proportion de blancs de macération (orange), ce qui peut laisser croire au consommateur moins averti que tous les vins orange sont nature, mais cela n'est pas le cas. On s'entend généralement pour dire qu'un vin nature est issu de raisins bio (certifié ou pas), vinifié sans intrant (donc avec les levures naturelles, pas d'ajout de sucre, de correction de quoi que ce soit, etc.) et qu'à la toute fin du processus on peut ajouter un peu de sulfites dans des doses à des années lumières du conventionnel (30 mg de So2 libre vs les 400 mg permis par la SAQ). Cet ajout est matière à débat chez les producteurs, mais de mon avis, il aide souvent les vins à survivre au houleux transport des vins. 


**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

De soif

Morgon Tradition de Jean-Paul Thevenet (28,10$)
Rouge. À ma connaissance, c'est la première fois que les vins de Jean-Paul Thévenet rentrent en SAQ. J'en ai pourtant souvent parlé, étant l'un des membres importants de l'identité nature du Beaujolais et des grands vins de terroir de la région. C'est donc le morceau de puzzle qu'il vous manquait pour véritablement goûter à tous les vins de la bande des 4. Cela dit, cette cuvée est probablement davantage signée par son fils Charly. Cuvée de gamay en macération carbonique pendant 15 à 25 jours à basse température pour allonger au maximum le temps de macération. La cuvée vieilles vignes, quant à elle, serait produite à partir de vignes vieilles de 110 ans (!!!!!!!). 
Riesling 2020 de Bianka et Daniel Schmitt (27,95$)
Blanc. Les vins du Rheinhessen, en Allemagne, ont déjà été intéressants, (la bouteille la plus chère à bord du Titanic venait de là !), mais le 20e siècle a été dévastateur pour la région et les vins sont devenus insipides. C'est pourquoi c'est aussi excitant de connaître l'histoire des vins de Schmitt. Daniel Schmitt est originaire de la région. Avec sa conjointe Bianka, hongroise, ils ont repris l'exploitation familiale et ont entrepris de convertir les 16 hectares de vignes à la biodynamie. Il faut quand même noter qu'ils ne sont que 80 domaines certifiés biodynamiques dans toute l'Allemagne, ce n'est pas rien ! La SAQ mentionne "vin orange", mais il n'en est RIEN. C'est une presse directe en grappes entières de riesling et élevage en fûts de chêne. Aucun ajout de soufre. 
L'Étrange Orange Gewurztraminer 2020 de Louis Maurer (32,25$)
Orange. J'ai un vague souvenir d'avoir goûté les vins de Maurer au kiosque de vins Nomad, agence que j'adore ! Louis Maurer vient d'une lignée de producteurs de vins alsaciens. Ça allait donc de soit qu'il allait faire ça de sa vie, mais de là à faire des vins nature, rien ne le prédestinait. 14 jours de macération sur un cépage hyper aromatique : il faut s'attendre à une bombe de parfums. Fun à l'apéro, mais potentiel d'accords extraordinaire (suivez votre instinct si jamais vous avez un plat qui vous semble dur à accorder, c'est peut-être ce vin qui vous sauvera). 
Arcade Mode 2020 de David Large (29,70$)
Rouge. Jolie petite découverte pour moi que ce vigneron, l'an dernier, importé par La Régie. David Large écrit sur son site que ses parcelles de gamay sont sur des sols sablonneux, volcaniques, granitiques, argileux et limoneux. Il possède un total de 7 hectares en bio. Les vignes de cette cuvée viennent d'une nouvelle parcelle achetée en 2018 et en conversion bio depuis. Contrairement aux autres cuvées que l'on a eues jusqu'à maintenant, celle-ci n'est pas du négoce. Cuvée de 1 200 bouteilles exclusives au Québec ! Semi-carbonique de 11 jours en béton, non filtré et non collé, un poil de soufre à la mise en bouteille, BASTA !
Ma Terre du Domaine Milan (27,25$)
Rosé. Henri Milan est un pionnier du vin sans sulfites en Provence et sa rencontre avec Claude Courtois, vigneron en Loire, il y a une vingtaine d'années, a changé sa vision du vin. Le domaine est situé à Saint-Rémy-de-Provence. C'est aujourd'hui son fils Théophile qui est en train de reprendre le domaine. Rosé qui nous arrive chaque printemps et qui fait bien des heureux. Assemblage 50-50 de syrah et cinsault. Rosé oui d'apéro si on le veut, mais avec quand même toute la structure et l'intensité nécessité pour passer à table ! 
Cabernet franc 2019 du Domaine Mosse (34,25$)
Rouge. Visages très connus du vin naturel en Loire, René et Agnès Mosse ont depuis quelques années cédé le domaine aux mains de leurs fils, Joseph et Sylvestre. La réputation du domaine vient semble-t-il de l'immense qualité du travail qui s'opère à la vigne. Ils sont situés à Saint-Lambert-de-Lattay (eux non plus n'aiment pas trop le bruit). J'ai eu la chance de boire un chenin de 2014 il y a quelques années et c'était dans les très grands chenins que j'ai eu la chance de goûter. 3 semaines de macération avec délicate extraction puis élevage en cuves de bois. Et parlant de leur chenin, Les Bonnes Blanches (cancel) sort cette semaine à 56,25$ ! Exposition nord-est sur cette cuvée parcellaire, sols argileux sur schistes. Vinification et élevage en fûts. 
B sur R Rien ne bouge du Vignoble du Rêveur (33,25$)
Rouge. Mathieu Deiss a repris le domaine de son grand-père Marcel, grand nom alsacien. Cela dit, au Vignoble du Rêveur, c'est vraiment là que Mathieu exprime toute sa créativité et sa folie. D'ailleurs, l'épisode du podcast du Bon Grain de l'ivresse avec lui est vraiment intéressant. Je viens de voir que dans ma dernière infolettre j'ai écris : "Macération de gewruztraminer et de pinot gris avec unt couche de riesling.". Je pense que j'ai ris pendant 5 minutes. Faudrait vraiment que je me relise, je suis désolé. Il fallait lire "une touche". Cette cuvée, c'est un assemblage de tous les pinots avec UNE TOUCHE de riesling. Les blancs sont pressés puis ajoutés dans la cuve où macèrent les pinots noirs pour faire une délicate infusion. C'est donc un rouge avec la fraîcheur d'un blanc ;). 
Morgon 2019 de Julien Sunier (35,00$)
Rouge. Précédemment en IP, on a ici du Beaujolais nature de qualité en provenance de chez Ward et associés. David me disait que Sunier a été un des premiers vignerons à s'inscrire sur leur portfolio. Il ne fait pas de compromis, au point où même ses cuvées d'entrées de gamme proviennent de raisin cultivé en bio de parcelles qu'il loue. Assemblage de 6 parcelles complémentaires. Carbo de 10 jours suivie de semi-carbo de 10 jours. 8 à 11 mois en fûts de 228 litres. Non filtré, légèrement sulfité à la mise. 
Malolactix par Le Sot de l'ange (27,35$)
Rouge. Quentin Bourse, grand fan du Québec et du Canadien de Montréal, animé d'une passion contagieuse pour le vin. Il travaille une quinzaine d'hectares dans une petite appellation oubliée. Sa cuvée Malolactix est un classique, mais normalement en importation privée. Assemblage de grolleau, gamay, cabernet franc et melon de bourgogne. L'an dernier, j'ai noté beaucoup de fruits et de gouleyance, mais une bonne réduction qui nécessitait de donner de l'air au vin. À voir comment le vin se comporte cette année !

De curiosité

Morgon 2018 du Domaine Anthony Thévenet (31,50$)
Rouge. Anthony est considéré comme l'une des jeunes stars du Beaujolais qui constitue la relève à venir dans les prochaines décennies. Il a longtemps travaillé chez Jean Foillard et Georges Descombes avant de s'établir lui-même à Morgon. Il travaille en bio et n'utilise généralement pas d'intrant sur ses vins. Je n'ai jamais eu la chance d'en goûter malheureusement. Cette cuvée est produite à partir d'un assemblage de parcelles majoritairement localisées à Douby, située entre la Côte de Py et Fleurie. Macération carbonique de 8 à 10 jours, 5 à 8 mois d'élevage dans des cuves en béton et très peu d'ajout de soufre. Sa cuvée en Côte de Py (Morgon également), la cuvée Julia, sort à 43,75$. Pour plus d'infos, tout est ici. 
Sierra de Malaga Voladeros Pero Ximén 2020 de Victoria Ordonez (46,50$)
Orange. J'adore les vins de l'Andalousie. On en travaille beaucoup sur le Candide et ils permettent souvent de faire des accords exceptionnels. Cela dit, je n'ai jamais goûté ce vin. Victoria Ordóñez travaille des vignes, entre autres, de pedro ximénes (appelé pero ximén localement) dans une région qui n'en compte pratiquement plus, soit dans la vallée de Malaga. Il faut comprendre qu'avec la crise du phylloxéra, la région est passée de 120 000 hectares de vignes à 4 000. Sur cette cuvée, elle fait 32 jours de macération sur peaux. Ils n'ont gardé que le jus de goutte (donc séparé des jus provenant de la presse des raisins). 12 mois d'élevage en barriques. Seulement 601 bouteilles produites !
Santameriana Sant'or 2020 de Panagiotis Dimitropoulos (24,05$)
Blanc. Panagiotis Dimitropoulos est installé à Santameri où il est à la charge du domaine familial qu'il travaille en biodynamie. Sur cette cuvée, il cherche à faire renaître le santameriana, cépage blanc obscur que lui-seul vinifie à ce jour. Vinification sur levures indigènes en cuve inox, puis élevage de 6 mois en cuve également. Non collé, non filtré, léger ajout de So2 à la mise en bouteille. 
Kamptal Mollands Grüner Veltliner 2020 de Matthias Hager (22,30$)
Blanc. Matthias Hager a repris le domaine familial, situé dans le Kamptal, en Autriche, et constitue donc la 6e génération en charge. Sans vouloir rompre avec le passé et l'héritage familial, le vigneron a voulu changer remettre en question les façons de faire. Il a donc adopté la biodynamie et a changé la manière de vinifier. Grüner veltliner en presse direct suivi d'un élevage en inox. 
Happy Lemon Riesling du Vignoble des 3 terres (32,50$)
Blanc. Curiosité provenant de chez Bambara, dont Nadia Fournier a eu de très bons mots pour le pinot blanc 2016. Le domaine de 12 hectares est situé à Eguishem et certifié bio depuis 2008. Les vins sont toujours pas mal faits de la même façon : pressurage doux et lent, levures indigènes, puis élevage en fûts pendant un an. 
Gamay du Clos du Tue-Boeuf (24,85$)
Rouge. Domaine située dans l'appellation Cheverny, dont l'histoire remonte à plusieurs siècles déjà. La famille Puzelat a repris le domaine en 1947. Aujourd'hui, ce sont Zoé et Thierry qui sont en charge des vignes et des vins. Les vignes sont travaillées en bio depuis 1996 et les seuls intrants utilisés dans le chai sont un peu de soufre à la mise en bouteille. Macération carbonique à la beaujolaise de 15 à 20 jours puis court élevage en cuves tronconiques en chêne. Même vinification sur leur Cheverny Rouillon (34$), mais 50-50 de pinot et de gamay. Leur Sauvignon (24,85$) , presse directe pluis élevage en inox. 
Les Clous 2013 du Domaine St-Nicolas (23,55$)
Blanc. On reproche souvent au vin nature d'être cher. Je l'admets, c'est plus coûteux faire des produits en tout respect de l'environnement et à une échelle plus qualitative. Je suis donc TRÈS curieux de cette cuvée en bas de 25 $ qui date de 2013. Le Domaine St-Nicolas, dont je n'ai jamais entendu parlé, est situé en Loire, à Brem sur Mer. Ils travaillent en biodynamie depuis 1995. Les Clous, c'est leur blanc d'assemblage de chenin et de chardonnay provenant de sols argilo-schisteux et de quartz. L'élevage se fait en foudre Stockinger. 
Ried Sätzen Maurerberg Pinot Noir Dolomitkalk 2018 de Weingut Zahel (60,50$)
Rouge. Pour ceux et celles qui ont lu mon livre et/ou vu Supernaturel, vous saurez qu'il se produit pas mal de vins à Vienne même. Le domaine Zahel fait partie de ces quelques producteurs qui y travaillent la vigne. Alex Zahel représente la 4e génération de la famille à s'occuper du domaine. Depuis son arrivé, il s'est concentré à la conversion des vignes à la biodynamie et à la production de vins plus près du nature. Le nom de la cuvée provient du type de sol où poussent les vignes : la dolomite (lien direct avec la chaux dolomitique). Le vin fait 24 mois d'élevage en barriques de chêne neufs et usagés. Clairement, avec un élevage aussi long et un prix aussi élevé, ce vin est destiné à la garde. 

Bulles

De table

De grande soif

Chardonnay Macération 2017 de Georges Descombes (62,25$)
Orange. Ohboyohboyohboy, du Beaujolais orange. EXCUSE ME, WHAT IS HAPPENING HERE ? (J'écoute beaucoup trop La Soirée ces temps-ci). Georges Descombes est genre le 5e membre de la bande des 4 composée de Lapierre, Breton, Thevenet et Foillard. On le surnomme Noune (un surnom à garder en France). Ses vins sont toujours gourmands de fruits, de grand plaisir. Sur cette cuvée, j'ai pas souvenir d'avoir déjà vu une cuvée de cardo de Descombes, ce qui me laisse croire que c'est peut-être de l'achat de raisin (il y a 3 % de chardo dans tout le Beaujolais). 10 jours de macération en grappes entières puis 6 mois en fûts. Un site parle d'ouvertement d'acidité volatile, ce qui pourrait expliquer qu'avec un six court élevage le vin ait pris autant d'années avant de se rendre ici. Espérons que ce soit une mauvaise info, ou que la volatile ait eu le temps de s'intégrer un peu au vin ! (Je m'empêcherai pas d'en acheter pour autant). 
Weinland Muskateller Mit Achtung de Weingut Loimer (38,75$)
Orange. Fred Loimer est installé dans le Kamptal, une des appellations assez nordique d'Autriche si l'on compare sa position avec les autres régions du pays. Il travaille en biodynamie depuis 2005. Je vous recommande toujours ses cuvées à l'aveugle. Je vous l’ai dit plusieurs fois : quand un domaine réussit bien à bas prix, on peut généralement croire qu’ils font très bien dans les meilleurs vins. "Mit Achtung", qu'ils traduisent par "vins avec attention", c'est une série de cuvées plus champ gauche. Cette cuvée est une macération de muscat 4 semaines sur peaux et 7 mois d'élevage en barrique. 

De garde

Pinot blanc 2020 du Domaine Gérard Schueller (39,50$)
Blanc. Grand nom du vin nature qui se retrouve dans cet arrivage. C'est aujourd'hui Bruno qui est en charge du domaine, mais toujours aux côtés de son père Gérard. Ils travaillent sur 10 hectares de vignes, à Husseren-les-Châteaux, au sud de Colmar. Je m'en suis acheté une caisse mixte au début de la pandémie, mais je les fais vieillir, parce que c'est le genre de vin qui bouge souvent beaucoup dans le transport. Cette cuvée de pinot blanc contiendrait de l'auxerrois également, mais on ne connaît pas les proportions exactes (peut-être ne le savent-ils pas eux-mêmes ;)). Cuvée sans soufre qui fait 12 mois en foudre. Ce sont des vignes d'en moyenne 60 ans sur des sols à dominance calcaire. Leur Gewurztraminer cuvée particulière 2020, à 45,75 $ sort également, ainsi que le Riesling réserve, à 54,25$. Les trois cuvées ont donc en commun des vignes d'âge similaires et de l'élevage en foudre sans soufre, mais 18 mois dans le cas du riesling réserve. 

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur Évasion, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang

Copyright © 2022 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp