Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne. Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

 
Prévente en ligne du jeudi 18 novembre
Arrivage en succursale autour du lundi 29 novembre
 
Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent recoivent l'infolettre le mercredi à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)

Contribution annuelle suggérée: 
10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
20 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

Politique éditoriale

Coucou !

Pour ceux et celles qui me suivent sur Instagram, vous aurez remarqué que j'ai commencé à faire des partenariats rémunérés. Je tenais donc à préciser ma façon de travailler parce que je ne l'ai jamais fait.

Sur mon Instagram, j'ai toujours parlé de vins que j'aime. Quand je reçois des échantillons, il faut que j'ai un coup de coeur pour le produit pour en faire une story ou une publication. Si on me propose un partenariat rémunéré sur ma plateforme, il faut donc que je sois en mesure de choisir des vins qui me plaisent. 

Pour mon infolettre, je suis rarement en mesure de goûter l'arrivage avant vous, mais le choix des vins est très clair. Bio, certifié ou non, ou parfois lutte raisonnée. Fermentation avec levures indigènes. Utilisation modérée des sulfites. Si je ne connais pas le vin, il se retrouve dans mon infolettre parce que : j'ai déjà bu un autre vin du même domaine/j'ai déjà entendu parlé de celui-ci/je fais confiance à son agence d'importation. 

Merci de lire mes niaiseries semaine après semaine :) 

De soif

Albahra 2020 d'Envinate (23$)
Rouge. "Déçu, trop acide, je m'attendais à mirux" nous écrit Martin, clairement après sa troisième bouteille de la soirée. C'est un de mes rouges préférés à moins de 25 $ qui entre en SAQ. Envinate c'est quatre chums qui se sont rencontrés en étudiant l'oenologie. Ils font des vins sur les îles Canaries, mais cette cuvée vient plutôt d'un vignoble au sud-est de Castilla La Mancha, près de Valence. Pour le 75 % de garnacha tintorera, c'est vinifié et élevé en béton avec une partie des raisins en grappes entières. Pour le 25 % de moravia agria, c'est vinifié en béton avec un peu de grappes entières puis élevé en fûts neutres. Un peu de soufre à la mise en bouteille, genre 15-20 mg/l total, donc très bas. 
Foudu du Beaujo 2020 de Damien Coquelet (44$ MAGNUM!!!!)
Rouge. Magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum. Du gamay, de Beaujolais, une des cuvées de négoce de Coquelet pas chère, en magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum magnum.
Bourgueil Nuits d'Ivresse 2019 de Catherine et Pierre Breton (75,25$)
Rouge. Catherine et Pierre Breton cultivent 12 hectares à l'est de Bourgueil. Ils sont certifiés bio depuis 1991 et ont commencé à introduire des principes de la biodynamie en 1994. Ce sont des visages connus du monde du vin naturel. Aujourd'hui, ce sont les enfants, France et Paul, avec Baptiste, le conjoint de France, qui reprennent le domaine. Cabernet franc égrappé, 3 semaines de cuvaison, 12 mois d'élevage en vieilles barriques, aucun ajout de So2. YOLO !!!!!
Gilda 2020 de Tiago Teles (26,30$)
Rouge. Tiago Teles ne vient pas du milieu vinicole : il a plutôt commencé par l'écriture sur le vin (je suis ses traces !). Son approche a été de vouloir faire ressortir la fraîcheur de l'Atlantique. C'est un assemblage de castelao, alfrocheiro et merlot travaillé sur le fruit et la légèreté, en raison de la faible extraction. Rouge nature de soif qui pourrait aussi se transporter à table quand il fait trop chaud pour boire lourd. ON ACHÈTE À LA CAISSE.

De curiosité

Sylvaner Mouton bleu 2019 du Vignoble des Trois Terres (28,90$)
Blanc. Curiosité provenant de chez Bambara, dont Nadia Fournier a eu de très bons mots pour leur pinot blanc 2016. Le domaine de 12 hectares est situé à Eguishem et certifié bio depuis 2008. Les vins sont toujours pas mal faits de la même façon : pressurage doux et lent, levures indigènes, puis élevage en fûts pendant un an. 
Pomerol 2014 du Château Gombaude-Guillot (89$)
Rouge. Oui, je sais, ça fait cher la curiosité à 89 $. Mais honnêtement, les vins de Bordeaux se font si rares dans mon infolettre, que j'ai eu envie de vous parler de ce domaine importé par Rézin. Claire Laval travaille 4 hectares de vignes en bio sur l'un des plus beau terroir de Pomerol, près de Trotanoy et de Clinet. Claire fait des vins concentrés qui ont probablement besoin d'un temps en cave avant de vraiment commencer à dévoiler leur plein potentiel (affirmation que je ne peux faire hors de tout doute). Assemblage de 80 % merlot et 20 % cabernet franc. 

Bulles

Sollazzo 2020 de Villa Calicantus (29,70$)
Rosato frizzante (traduction libre : rosé frisé). Daniele Delaini travaille sur un tout petit domaine d'un peu plus d'un hectare, en Vénétie (Bardolino, pour être plus précis). Travail à la vigne en biodynamie, très petits rendements. Cette cuvée, dont le nom veut dire "le plaisir sous le soleil", titre d'un fameux épisode de Bleu nuit, est un assemblage de corvina, rondinella, molinara et sangiovese. Prise de mousse à l'aide de moût de raisin, non dégorgé et non sulfité. 
Blanc de Noirs Brut de Champagne Fleury (58$)
Champagne. Fleury compte plus de 30 ans de biodynamie à son actif. Ils sont basés dans la Côte des Bar, dans l'Aube, qui représente la section la plus au sud de la Champagne, pas si loin de Chablis. Rares sont les gens qui travaillent proprement en Champagne et voir Fleury tenir bien haut le drapeau de la biodynamie est remarquable. Cuvée d'entrée de gamme, 100 % pinot noir, toujours d'une qualité remarquable pour le prix.
Le Rosé 2019 de Champagne Chartogne-Taillet (70,50$)
Champagne rosé. Domaine biodynamique situé au nord-ouest de Reims, aujourd'hui dirigé par Alexandre Chartogne. Ils travaillent beaucoup en parcellaire, mais sur cette cuvée, c'est plutôt un assemblage. 50 % chardonnay et 50 % pinot noir et meunier. C'est principalement de la vendange de 2018. Le tout est travaillé en pressurage direct, avec 5 % de coteaux champenois qui vient donner la couleur et du fruit. Après un premier élevage de 6 mois, le vin passe 30 mois sur lattes. C'est dosé à 7 grammes par litre. Le parcellaire Heurtebise 2016 sort aussi cette semaine, ainsi que Les Couarres NM. 
Valdobbiadene Prosecco 2020 de Ca' dei Zago (29,05$)
Prosecco. Comme vous le savez tous, le terme prosecco vient de la phrase "c'est au procès qu'on l'a appris".........La famille Zago (qui est tout le temps parti su'a go) travaille proprement à la vigne depuis des générations, mais Christian a décidé de faire un pas de plus en 2010 et d'adopter la biodynamie. Ce prosecco porte la mention "col fondo", c'est-à-dire qu'en provoquant une 2e fermentation en bouteille avec lies, on va pouvoir aller chercher pas mal de textures. Ça peut donner des bulles un peu plus rondes et crémeuses, à la robe légèrement à très voilée. 90 % glera, 10 % verdiso.
Mirgin Casa Reserva 2017 d'Alta Alella (22,25$)
Cava. Domaine présent à RAW l'an dernier. De ce que j'en comprends, les vins Alta Alella seraient un sous-projet proposant une vinification sans soufre rendue possible grâce à plus de 40 ans de savoir-faire par la famille Pujol-Busquets Guillen. J'ai goûté leur cuvée de mataró (mourvèdre) en janvier et j'avais adoré, un vin avec de la profondeur, un bon ami de la table. Donc, ici, bulles de xarel-lo, maccabeu et parellada avec 15 mois d'élevages sur lattes, soit au-delà du minimum de 9 mois prescrits par l'AOC. Ils ont aussi leur cuvée Aus, macération de xarel-lo, qui sort en SAQ cette semaine. 

De table

Rosso Arcaico 2020 d'Andrea Occhipinti (30,50$)
Rouge. Très cool d'avoir accès aux vins d'Andrea en SAQ. Il a fait sa thèse de maîtrise sur les cépages rares bordant le lac Bolsena, dans le Latium. Après avoir obtenu son diplôme en 2004, il s'est mis à reconstruire des parcelles abandonnées. Cette cuvée est composée d'aleatico et de grechetto rosso, des vignes plantées sur sols volcaniques. Vinification et élevage en amphores. Nature par définition. (En passant, aucun lien de famille avec les Occhipinti de Sicile !). 
Sicilia Nerojbleo Nero d'Avola 2019 de Gulfi (28$)
Rouge. J'aimais déjà beaucoup les vins de Gulfi, mais cela ne s'est que confirmé lors d'un lunch de presse (dans le temps que ça existait encore, ça). Le génie derrière les vins ? Salvo Foti, oenologue et agronome de l'Etna (qu'on voit dans Supernaturel), qui a une compréhension de l'agriculture extrêmement pointue, mais qui vinifie également de façon très précise. Cuvée de nero d'avola qui provient du sud de la Sicile, élevage d'un an barriques suivi de deux ans de repos en bouteille.
Bourgogne Vézelay Les Saulniers 2020 du Domaine de la Soeur Cadette (67,25$)
Blanc. Ce domaine fait partie des quelques domaines qui, par leur façon de travailler, sont en train d'attirer les regards sur la région du Grand Auxerrois, dans la partie nord de la Bourgogne. C'est aujourd'hui Valentin Montanet qui a repris le domaine fondé par ses parents, Jean et Catherine. On a l'habitude de croiser leurs vins de négoce, signés sous le nom de la Soeur Cadette, mais là vraiment, ce sont les raisins du domaine. Chardo ample provenant de sols d'argiles profondes sur calcaire, avec élevage en inox de 8 à 10 mois sur lies. UN BEAU MAGNUM POUR LES FÊTES !
Mâcon Verzé 2019 du Domaine Nicolas Maillet (34$)
Blanc. Ceux qui travaillent bien dans le Mâcon nous permettent de profiter de très belle Bourgogne à bas prix en raison de la mauvaise réputation de la région (whatever that means). Nicolas Maillet travaille en bio et fait des vins avec du caractère. Des vignes de 50 ans de chardonnay sur des sols argilo-calcaires, légèrement filtré et petit ajout de So2, élevage de 9 mois en inox. 
Vinos de Madrid Navaherreros 2019 de Bernabeleva (26$)
Rouge. Domaine de 45 hectares en biodynamie dont le nom signifie "la route de l'ours". Assemblage de grenaches provenant de tous les vignobles du domaine. Tout est vinifié séparément et dans différents contenants (bois, inox, béton). Je n'ai pas goûté à cette cuvée en particulier, mais si j'avais une chance à prendre je l'ouvrirais à table le soir de Noël en famille. 
Commuter Pinot Noir 2019 de Grochau Cellars (27$)
Rouge. John Grochau achète du raisin en Orégon, dans la Williamette Valley, pour faire cette cuvée à relativement bas prix pour la région. Les gars de chez Symbiose ont fait une super vidéo qui présente le vin. J'ai même pu goûter à un échantillon, chose rare, et j'ai eu beaucoup de plaisir. On retrouve les notes typiques que donnent les pinots de la région, quand je pense à ceux de Vincent Fritsche ou de Kelley Fox, mais en rapport qualité prix de vin de semaine mettons. 

De grande soif

Côtes du Jura Savagnin En Quatre Vis 2019 du Domaine des Marnes blanches (44,25$)
Blanc. ENCORE ?????? !!!!!!!!!! Géraud et Nadime Fromont ont commencé à faire du vin en 2006, alors dans leur mi-vingtaine, en achetant une première parcelle à Cesancey, sur des sols de marnes blanches. À cela se sont ajoutées des parcelles à Ste-Agnès et Vinzelles. Ils venaient effectivement du milieu agricole, originaires de la Franche-Comté, mais pas du tout du milieu vinicole. Ils possèdent aujourd'hui 10 hectares certifiés en bio comprenant une multitude de cépages. Parcellaire de vignes exposées sud-ouest plantées dans des marnes blanches à 300 mètres d'altitude, dans la commune de Cesancey. Pressurage en grappes entières et élevage en fûts de 228 litres. 
Cheverny La Haute Pinglerie 2019 du Domaine des Huards (38$)
Blanc. C'est aujourd'hui Jocelyne et Michel Gendrier qui sont à la tête du domaine familial, avec la relève qui se prépare à prendre le relais, Alexandre et Paulina. Ils travaillent en biodynamie à Cour-Cheverny, en Loire, depuis 1998. Le seul intrant qu'ils utilisent au chai est un peu de sulifites. Grande cuvée de chardo et de sauvignon avec fermentation et élevage en fûts. 
Le Grand Clos 2019 par Le Rocher des Violettes (37,75$)
Blanc. Xavier Weisskopf s'est installé à Montlouis-sur-Loire en 2005 après avoir été maître de chai en Bourgogne. Il travaille en bio. Cette cuvée est produite à partir de chenins de plus de 90 ans, plantés sur des sols argilo-calcaires. 12 mois d'élevage en fûts de 500 litres (30 % de bois neuf) et inox. Sulfites à la mise en bouteille. 

De garde

Riesling Les Pierres 2016 de Josmeyer (53,50$)
Blanc. Je vous ai parlé en détail de ce domaine la semaine dernière, mais pour les absents, voici : "Je recommande toujours les vins de Josmeyer sans hésiter une seconde : domaine biodynamique depuis fin 90 en Alsace qui travaille extrêmement bien. Ils font très bien dans l'entrée et milieu de gammes, mais je n'ai jamais goûté les hauts de gamme. Je suis en train de réécouter tous les balados du Bon grain de l'ivresse depuis le début, pendant que je taille, et j'ai pu réécouter Josmeyer en écoutant celui où ils s'entretiennent avec Céline Meyer." Assemblage des rieslings de deux parcelles (Herrenweg et Rotenberg) Ils font une lente presse de 5 à 8 heures, fermentation lente d'un à quatre mois, puis long élevage en foudres. 
Luna et Gaia du Domaine Milan (47,25$)
Orange. St-Rémy-de-Provence, au sud d’Avignon, dans le sud-est de la France. Rémy Milan a planté en 1956 2 hectares de vignes, mais c’est en 1973 qu’ils ont commencé à vinifier, tanné de vendre pour des peanuts ses raisins. Si ce n’était d’Henry Milan, son fils, les vignes auraient été arrachées dans les années 80. En 1988, Henry reprend et passe au bio. En 1996, il fait la rencontre de Claude Bourguignon, un célèbre chercheur qui a beaucoup documenté la vie dans le sol. En 2000, Milan s’est mis à explorer les vins sans soufre et a éventuellement quitté l’AOC Baux de Provence pour travailler en VDF. En 2011, c’est Théophile qui a repris le domaine. Cette cuvée de macération semble avoir été travaillé pour la table. Assemblage composé à 40 % de grenache blanc, 40 % roussanne et 20 % rolle, macération de 30 jours. 
Saumur Brézé 2017 du Domaine Guiberteau (75,75$)
Blanc. Guiberteau, ce sont des vins précis et droits, mais surtout splendides. Je préfère le préciser, parce que c’est pas tout le monde qui cherche à boire des trucs un peu plus droit (moi oui). Le genre de domaine qui produit des vins que t'as certainement envie de coucher pour leur laisser le temps de bien se placer et ainsi démontrer la profondeur du terroir d'où ils viennent. Romain Guiberteau est en bio et très peu interventionniste au chai. Il fait du chenin et du cabernet franc de feu. Cette cuvée est un parcellaire de chenins plantés en 1957 au haut de la colline de Brézé, exposé sud, sur des sols de sables avec fond de calcaire. Je vous en ai parlé la semaine dernière alors que le cab franc de cette parcelle sortait. 18 mois d'élevage en barrique (neuf et vieux de 1-2 ans). 
Côte-de-Nuits-Villages 2018 du Domaine Fougeray de Beauclair (41,50$)
Rouge. [Devrait sortir il y a deux semaines]. Patrice Olivier et sa femme Laurence s'occupent du domaine familial qui fut l'un des pionniers dans la reconnaissance de l'appellation Marsannay. J'ai cette cuvée sur 2015 qui dort encore chez mère et qu'il faudrait bien que j'ouvre éventuellement pour voir comment ça goûte !

De François Lambert

Gevrey-Chambertin Symphonie 2018 du Domaine Alain Burguet (83,25$)
Rouge. Frank !!!! Je t'ai pas rappelé je m'excuse. C'est que ton dernier message sur ma boîte vocale m'a mis mal à l'aise. Non, je ne veux pas faire de la pub à Veuve Clicquot dans mon infolettre. C'est pas une affaire de combien je veux, c'est dégueulasse c'te vin là !!! BREF. Revenons aux choses sérieuses. Alain Burguet fait partie de ceux qui ont redonné du lustre aux vins de Gevrey-Chambertin. Aujourd'hui, ce sont ses fils Éric et Jean qui sont en charge du domaine. Ils ont pour style des vins denses avec de longs élevages, pour faire des pinots avec de la matière et de la profondeur. Ils travaillent les 10 hectares en bio et sont même en conversion vers la biodynamie. Assemblage de parcelles en villages à Gevrey-Chambertin, 18 mois d'élevage en fûts avec 10 % de bois neuf. 

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur le Club Illico, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang. 

Copyright © 2021 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp