Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne.
Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

L'infolettre des contributeurs 
 
Prévente en ligne du jeudi 31 mars 
Arrivage en succursale prévu autour du lundi 11 avril

Comme cette infolettre est écrite à l'avance, il est possible que certains vins ne soient pas disponibles. Il se peut aussi qu'ils redeviennent disponibles dans les prochains jours, c'est un peu aléatoire !

Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent reçoivent l'infolettre à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)


Contribution annuelle suggérée: 
10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
20 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

De soif

Superglitzer 2020 des Rennersistas (27,35$)
Rouge. Stefanie et Susanne Reiner (deux soeurs, pour les perspicaces) ont repris le domaine des mains de leurs parents en 2015. Les parents avaient un style un peu plus classique, mais les jeunes femmes ont eu envie de s'en détacher, à l'exception de la cuvée Pannobile qu'elles font dans la continuité du domaine. Elles travaillent sur 12 hectares en biodynamie sur la berge est du grand lac Neusiedl (lac ou swompe, c'est selon). Si vous voulez pas vous faire taper sur les doigts comme il m'est déjà arrivé, ne dites pas que le Burgenland est une région de climat frais !! Assemblage à parts égales de zweigelt et de st-laurent, égrappé, puis élevé dans des contenants de bois de grosseurs variées. Très heureux de voir ça arriver en SAQ !
Juliénas Cousins 2020 de Christophe Pacalet et Mathieu Lapierre (34,25$)
Rouge. Un classique dans le style carbo-juicy-fresh-glouglou-de soif (ma nouvelle joke préférée). Mathieu Lapierre et Christophe Pacalet font cette cuvée de gamay en collaboration, un succès d'estime annuel. Mathieu Lapierre, fils de feu Marcel Lapierre et Christophe Pacalet, frère de Philippe Pacalet. Bref, des vignerons provenant de familles connaissant beaucoup de succès qui eux-mêmes démontrent ici leur capacité à faire d'excellents vins. 
Original Camp d'en Fourmaxe 2019 de Jean-Philippe Padié (25,25$)
Rouge. Vous commencez à savoir qu'il ne faut pas rater les vins de Padié, avec son Tourbillon de la vie en blanc et Le Petit Taureau qui sort dans le temps des Fêtes. Le projet Original, en fait, c'est une collabo avec Jérôme Dupras et Martin Labelle (qui en faisaient également une avec Olivier Lemasson). Cette cuvée vient d'une toute petite parcelle de carignan et de grenache qu'ils ont achetée à Calce, dans le Roussillon. C'est bio depuis 10 ans. On parle ici de vignes d'environ 35 ans d'âge et on est à 300 mètres d'altitude. Chaque année, c'est un vin de grand plaisir. 
Artisan 2020 du Vignoble du rêveur (32,25$)
Orange. Mathieu Deiss a repris le domaine de son grand-père Marcel, grand nom alsacien. Cela dit, au Vignoble du Rêveur, c'est vraiment là que Mathieu exprime toute sa créativité et sa folie. D'ailleurs, l'épisode du podcast du Bon Grain de l'ivresse avec lui est vraiment intéressant. Cette cuvée est une macération de gewurztraminer et de pinot gris. L'an dernier, j'ai trouvé que ce vin là n'était pas à son meilleur lorsque tout frais débarqué du container, mais il s'est grandement amélioré dans les 6 à 12 mois qui ont suivi. Mais ça, c'est ben tricky, parce que dans le vin nature, les millésimes se suivent, mais ne se ressemblent vraiment pas toujours ;). D'ailleurs, sa cuvée de gewurztraminer et pinot gris (avec 20 % de macération sur peaux), contenant 9 grammes de sucre résiduel (bel accord sur des plats épicés), sort également cette semaine : La Vigne en rose
Manhart 2018 de Weingut Loimer (23,15$)
Blanc. Fred Loimer est installé dans le Kamptal, une des appellations assez nordique d'Autriche si l'on compare sa position avec les autres régions du pays. Il travaille en biodynamie depuis 2005. Je vous recommande toujours ses cuvées à l'aveugle. Je vous l’ai dit plusieurs fois : quand un domaine réussit bien à bas prix, on peut généralement croire qu’ils font très bien dans les meilleurs vins. Assemblage composé à 55 % de chardonnay, 30 % pinot blanc et 15 % pinot gris. 
La Plante 2020 du Domaine Henri Naudin Ferrand (32,50$)
Rouge. On connait bien Claire Naudin pour son excellent bourgogne aligoté qui rentre toujours à bon prix. Elle travaille sur deux gammes, soit celle qui est dans la continuité du domaine de son père et sinon celle-ci, dans un style peut-être plus jeune et éclaté. Cette cuvée de pinot noir est travaillée en grappes entières et fait un court élevage de 4 mois en cuves avant d'être mis en bouteille avec un petit ajout de soufre. 
Morgon Colombier 2020 du Domaine Loïc Bulliat (26,10$)
Rouge. Bio depuis 2010, domaine familial où Loïc, 7e génération à opérer, et son père Noël (lol) travaillent 28 hectares en Beaujolais répartis sur 8 appellations, dont 5 crus (Morgon, Fleurie, Chénas, Chiroubles et Moulin à Vent). Gamay en semi-carbonique avec court élevage de 4 mois en fûts de chêne selon le site de l'agence (mais c'est 2018, donc long temps en bouteille, ou élevage plus long qu'annoncé ?). Comme d'hab, mention spéciale à Simon Roy pour la belle étiquette ;)

De curiosité

Bourgueil Cote 50 2020 de Yannick Amirault (25,40$)
Rouge. Ça fait des années que je n'ai pas goûté les vins de Yannick Amirault, qui a repris les vignes de son grand-père en 1977. Il travaille aujourd'hui avec son fils les vignes en bio, dans la région de Touraine, en Loire. Les vignes de cabernet franc viennent d'un sol de plain, en sable et graviers et le vin est davantage travaillé pour présenter un profil léger et digeste. 
Amnesya 2020 de Podere Luisa (23,60$)
Orange. Situé en Toscane, c’est aujourd’hui Sauro Burzagli qui s’occupe des vignes de son père Beppe. Le domaine est travaillé en bio. Je n'ai pas eu la chance de goûter cette macération pelliculaire d'une quinzaine de jours de trebbiano et de malvasia fina. C'est le 2e arrivage en SAQ et j'avais eu de bons échos sur le premier. 
Arbois Terre de Marne 2019 du Domaine Daniel Dugois (24,80$)
Blanc. Domaine actuellement géré par Daniel Dugois et son fils Philippe. Ils travaillent leurs 10 hectares au coeur du triangle d'or, entre Arbois, Salins-les-Bains et Poligny. Ils sont en conversion bio depuis 2019. Cette cuvée de chardonnay provient de différentes parcelles où les sols sont principalement composés d'argiles sur marnes rouges. 14 mois d'élevage en fûts sur cette cuvée. Probablement un chardonnay de table. 
La Bruja de Rozas 2020 par Commando G (28,90$)
Rouge. Pas très loin de Madrid se trouve la Sierra de Gredos, à l'écart des chaleurs intenses de la région en raison de son altitude. Daniel Landi et Fernando Garcia (Bodega Marañones) sont deux bons chums et ont commencé à acheter des parcelles à droite et à gauche de vignes âgées entre 50 et 80 ans. Cette cuvée-ci est une cuvée parcellaire de grenache plantés sur sables granitiques, à 900 mètres d'altitude. 40 à 60 jours de macération puis élevage en gros contenants de vieux bois. 
Friuli Il Ramato 2020 de Scarbolo (24,35$)
Orange. Macération d'un cépage à peau rosée/cuivrée/orangée qui n'entre ni tout à fait dans la catégorie des rosés (car raisin qui donne du blanc et non pas du rouge) et ni tout à fait dans la catégorie orange. Vin gris ! Je ne connais pas du tout ce domaine durable de 30 hectares. 1 jour de macération et élevage de 5 mois sur lies en inox, avec battonage fréquent qui sert à faire circuler les lies. 

Bulles

Le Mesnil-sur-Oger Grand cru Diapason Blanc de blancs Extra Brut de Pascal Doquet (86,75$)
Champagne. Pascal Doquet est tout de même président de l'Association des champagnes biologiques ! Les vignes qu'il cultive avec sa femme Laure sont certifiées bio depuis 2007. Cette cuvée parcellaire provient de vignes de 50 ans de chardonnay, plantées sur sols crayeux (minéral, pierre à fusil, etc., comme nous dirait Jean-Sébastien de 2017). La vinification se fait en inox, le tout est suivi de 68 mois d'élevage sur lattes. Oui oui, 68 mois. 

De table

Saint-Bris Exogyra Virgula 2019 du Domaine Saint-Bris (27,25$)
Blanc. " Je ne recommande pas aux gens qui n'aiment pas les vins plus sucrés", nous dit Alexis à propos d'un vin contenant moins d'un gramme de sucre résiduel ! Lol. Domaine biodynamique situé dans l'auxerrois, à Saint-Bris-le-Vineux. Leurs vins sont produits dans un style assez classique, mais très efficace. Tout ce qu'ils font est très bon. Ce sont des vins qui vieillissent assez bien également. Cuvée de sauvignon blanc vendangée assez tard avec même quelques grains de pourriture noble, mais vinifié à sec, contrairement à ce qu'en dis Alexis. Élevage sur lies fines en cuve. BONJOUR LA SAISON DU CRABE DES NEIGES
Crozes-Hermitage 2019 par les Vins de Vienne (28,30$)
Rouge. Les Vins de Vienne, projet commun d'Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard en Rhône, qui travaillent sur la rive droite des appellations de Côte-Rôtie, Condrieu et Saint-Joseph. Donc, les vignes de syrah sont sur des sols dominés par le granite, taillées en gobelets sur échalas. 2 à 3 semaines de cuvaison, raisins égrappés, puis 12 mois d'élevage avec 25 % en cuve béton, le reste en fûts. Filtration avant mise en bouteille. Leur Saint-Joseph 2019 sort également cette semaine. 
Moyer Rd RR1 2018 de Stratus Vineyards (19,95$)
Blanc. Comme beaucoup de domaines du Niagara, ce projet débute par un mécène amoureux du vin, David Feldberg, de la compagnie Teknion. Bien évidemment, ça prend une tête de vin de mener à bien un tel projet et surtout chercher à faire des produits qualitatifs. C'est là qu'entre en jeu  notamment Jean-Laurent Groux. Formé en oenologie, ça fait plus de 30 ans qu'il pratique le métier dans la vallée du Niagara. On peut donc véritablement parler d'un pionnier. Les 23 hectares sont travaillées de façon "durable", avec le chai qui est le premier bâtiment du type certifié LEED. Cette cuvée de riesling contient un peu plus de 10 grammes de sucre résiduel (se boit donc comme un demi-sec) et est très bas en alcool. Très bon ami de la bouffe très épicée, mais pas de l'apéro. 
Vallée d'Aoste Pinot noir 2020 du Domaine GrosJean (33,25$)
Rouge. La Vallée d'Aoste est à la frontière suisse où les vignes profitent d'une haute altitude permettant au vin de conserver une belle acidité et ne pas monter trop haut en alcool. Vincent GrosJean est à la tête du domaine familial et produit des vins bio. Cette cuvée de pinot noir a été vinifié avec 10 % de grappes entières, puis est passée par un élevage de  8 mois en foudres de 3 000 litres. 

De grande soif

Arbois Poulsard 2020 par Le Dos d'Chat (48$)
Rouge. J'ai mon voyage de savoir que Fabrice Dodane est en SAQ !!! Situé dans le Jura (à Arbois plus précisément), il est connu pour les vins du Domaine Saint-Pierre. Il y a d'abord été engagé pour travailler aux côtés du fondateur Philippe Moyne avant de reprendre en 2012. En raison des gels consécutifs dans le Jura, Dodane a décidé de lancer une ligne de négoce qui s'appelle Le Dos d'Chat. En plus de cette cuvée de poulsard, on reçoit un autre 50 caisses de Gamay G.G. J'ai eu la chance de boire du savagnin du domaine une fois et j'en pleure encore tellement c'était bon. Cela dit, j'ai également goûté sa cuvée poulsard gamay qui est en importation privée et j'ai trouvé ça un peu trop champ gauche à mon goût. 

De garde

Sancerre Le Clos de Bannon 2020 du Domaine Fouassier (35,75$)
Blanc. Vous commencez à connaître mon amour pour ce domaine. Souvenez-vous également de son Iconoclaste en bombe de fruits. Ils travaillent en biodynamie sur une soixantaine d'hectares de vignes, ce que je trouve impressionnant ! Bref, c'est une cuvée parcellaire (c'est le premier domaine à avoir commencé à travailler en parcellaire en Sancerre !). Le Clos de Bannon est planté sur des argiles à silex. Ce sont des vignes de sauvignon de 35 ans, exposées sud-est. Toujours un élevage sur lies d'un an avant la mise en bouteille. 
Barolo La Tartufaia 2017 de Serradenari Giulia Negri (63,25$)
Rouge. Je ne connaissais pas les vins de Giulia jusqu'à tout récemment, lorsque j'ai découvert sa cuvée de Barbera d'Alba en négoce. La jeune vigneronne s'est vue décerner le prix de meilleure jeune vigneronne 2020 par l'organisme Slow Wine Italie. Fred de Symbiose en parle dans une vidéo sur la page Facebook de Symbiose. Le site de Serradenari est l'un des plus hauts de l'appellation (checkez la photo comment c'est magnifique!!!). Elle fait au moins 30 mois d'élevage sur ses barolos. 
Pouilly-Fuissé Climat en Chatenay Cuvée Zen 2019 de La Soufrandière (75,25$)
Blanc. Je ne me suis jamais intéressé aux Bret Brothers, jusqu'à ce que je tombe sur l'épisode qu'a fait Le Bon grain de l'ivresse sur eux. Jean-Philippe et Jean-Guillaume Bret ont repris le domaine familial La Soufrandière en 2000 et c'est en raison de leur arrivée que le domaine s'est retiré de la cave coopérative. Ils sont situés dans le Mâconnais et sont tellement amoureux de leur région qu'ils ont démarré, en 2001, un projet de négoce de raisins de la région appelé Bret Brothers. On a donc droit ici aux vignes du domaine.  Leur domaine est cultivé en bio et biodynamie. La gamme "cuvée zen" est composée de vins dont il n'y a ajout de soufre qu'à la mise en bouteille alors que normalement ils intègrent du soufre à différents moments de la vinification. Cette cuvée provient d'une parcelle de 0,69 hectares de chardonnay qui fait 17 mois d'élevage. Leur Pouilly-Vinzelles sort également cette semaine. 
Frei Korper Kultur 2020 de Bianka et Daniel Schmitt (29,45$/LITRE)
Orange. Daniel vient d'une famille viticole, dans le Rheinhessen, en Allemagne. Avec sa conjointe Bianka, hongroise, ils ont repris l'exploitation familiale et ont entrepris de convertir les 16 hectares de vignes à la biodynamie. Il faut quand même noter qu'ils ne sont que 80 domaines certifiés biodynamiques dans toute l'Allemagne, ce n'est pas rien ! Les vins du Rheinhessen ont déjà été intéressants, (la bouteille la plus chère à bord du Titanic venait de là !), mais le 20e siècle a été dévastateur pour la région et les vins sont devenus insipides. Macération de pinot blanc, huxelrebe et scheurebe pendant 3 semaines, puis assemblé avec les presses directes de pinot gris et d'ortega. Gros jus ! Pour impressionner votre date : frei körper kultur est une sorte d'ode au nudisme, ici représenté métaphoriquement pour en fait nous parler de faire de la viticulture est des vins NUS. 
Bourgogne du Domaine Henri Germain (50$)
Rouge. J'ai toujours recommandé les vins du domaine à François Lambert, mais voici que cette semaine une cuvée village sort à prix "abordable", ce qui permettra peut-être à plus de gens de goûter le style. Jean-François Germain a repris le domaine fondé par son père en 1973 et qui s'est forgé l'une des plus grandes réputations de Meursault. Travail en bio, vinifications naturelles avec une approche délicate. Cette cuvée est produite à partir de l'assemblage de deux parcelles argilo-calcaires où l'on y trouve des pinots noirs de 50 ans. 16 mois d'élevage en barriques avec 20 % de bois neuf. On reçoit également d'eux, en entrée de gamme, leur Bourgogne aligoté, à 33 $. Après ça, on tombe dans les budgets de François Lambert. Meursault 2019 (20 caisses), Meursault Chevalières (6 caisses), Meursault Clos des mouches (4 caisses) et finalement, Beaune Bressandes (8 caisses).
Saint-Joseph Le Passage 2018 de Stéphane Ogier (49,75$)
Rouge. Stéphane a repris le domaine des mains de son père en 1997 après avoir travaillé en Bourgogne, où il a appris à faire des vins en finesse et en élégance. Il a agrandi le domaine en mettant la main sur des tops parcelles à Côte-Rôtie et à Condrieu, entre autres. Cette cuvée provient du lieu-dit Malleval, sur terroirs granitiques. Le vin fait un élevage de 18 mois avec 10 % de bois neuf (selon les infos de 2015). Le genre de syrah qui vaut la peine d'être attendue.

D'apéro/gastro

L'incontournable des cabanes à sucre. 

De François Lambert

Boléro Extra brut 2009 de Champagne Fleury (101,25$)
Champagne. Frank, t'aurais dû accepter ma main tendue quand on cherchait du financement pour notre projet de vignoble. Imagine aujourd'hui, on pourrait fertiliser avec de l'or !! SOYONS SÉRIEUX UN PEU. Fleury compte plus de 30 ans de biodynamie à son actif. Ils sont basés dans la Côte des Bar, dans l'Aube, qui représente la section la plus au sud de la Champagne, pas si loin de Chablis. Rares sont les gens qui travaillent proprement en Champagne et voir Fleury tenir bien haut le drapeau de la biodynamie est remarquable. La cuvée Boléro, millésimée 2009, est un blanc de noir à 100 % de pinot noir. Le domaine n'avait pas produit cette cuvée depuis 1990. C'est un assemblage de différentes parcelles vinifié en partie en inox et en partie en fûts. Contrairement à la croyance populaire, les champagnes vieillissent très bien. Le domaine indique 5 à 10 ans de potentiel de garde sur cette cuvée !
Blanc. Thibaud Boudignon (il est français si je me fis à son nom) travaille 9 hectares selon les préceptes de la biodynamie, au coeur d'Anjou et Savennières, là où le chenin est roi. Cette cuvée vient du lieu-dit Clos de la hutte. Élevage en barriques avec 15 % de bois neuf, transformation malolactique bloquée selon ce que j'ai trouvé sur la toile du Québec. 

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur Évasion, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang

Copyright © 2022 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp