Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne. Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

L'infolettre des contributeurs 
 
Prévente en ligne du jeudi 16 décembre
Arrivage en succursale prévu entre le lundi 27 décembre 2021 et le 16 juillet 2023

Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent recoivent l'infolettre le mercredi à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)

Contribution annuelle suggérée: 

10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
20 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

Joyeuses Fêtes !

Les nouveaux arrivages SAQ feront relâche pour le temps des Fêtes et reprendront le 13 janvier (et à la quantité de ce qui sort depuis deux semaines, relâche ou non, ça ne change pas grand chose). Cela veut donc dire que l'infolettre sera en pause, permettant à son auteur de regarder Seinfeld en bobettes, tout en mangeant des Pogos, en toute quiétude. 

Vous êtes plusieurs également à vous renseigner sur les vins de Très-Précieux-Sang. Pour y avoir goûté ce week-end, tout goûte bien et on est très contents de leur évolution. Vers la fin de l'été, la moitié de nos 4 000 bouteilles se dirigeront vers les restaurants, et les autres seront disponibles pour la vente sur notre site web (à venir). En temps et lieu, je vous tiendrai au courant des détails pour ceux qui seront intéressés à réserver une caisse. 

En espérant que la situation sanitaire ne se dégrade pas trop et vous passiez tous un beau temps des Fêtes, je vous souhaite de bien boire, de vous reposer et on se reparle en 2022 !

De soif

Bourgogne Aligoté 2019 du Domaine Naudin-Ferrand (24,55$)
Blanc. Je vous ai toujours parlé avec beaucoup d'enthousiasme de cette cuvée, sans jamais vraiment m'éterniser. Donc, Claire Naudin a repris le domaine familial où elle travaille 22 hectares de manière raisonnée. Elle fait, année après année, cette cuvée d'une grande précision et d'un grand plaisir. Court élevage en inox sur lies. Rien à voir avec l'aligoté d'Albert Bichot ;). D'ailleurs, son Grand Cru Echézeaux à la modique somme de 546,75$ sort également cette semaine. 
Beaujolais Piranha 2019 de David Large (22,95$)
Rouge. Jolie petite découverte pour moi que ce vin, l'an dernier, importé par La Régie. David Large écrit sur son site que ses parcelles de gamay sont sur des sols sablonneux, volcaniques, granitiques, argileux et limoneux. Il possède un total de 7 hectares en bio. Cette cuvée fait 8 mois de semi-carbonique en cuves béton, non collé, non filtré, puis léger sulfitage à la mise en bouteille.
Les Frontons Flingueurs 2020 de La Colombière (22,55$)
Rouge. Appellation Fronton, dans le sud-ouest, là où on trouve des vins avec énormément de fruits quand on travaille sans trop d'extraction. Domaine biodynamique de 17 hectares mené par Diane et Philippe Cauvin. Cuvée de négrette issue de sols argilo-sabloneux et graveleux, égrappé et élevé en béton (j'adore le béton). Sur 2019, c'était vraiment très bon, très léger pour un vin du sud, qui passe très bien de l'apéro au BBQ. 

De curiosité

Chianti Colli Aretini 2019 de Paterna (22,35$)
Rouge. Paterna c'est un vignoble collectif et coopératif de 15 hectares qui travaille en bio. Située à la base du mont Pratomagno, les vignes profitent de beaucoup d'altitudes et de températures assez fraîches pour la Toscane. Les vins sont fermentés avec levures indigènes et élevés en cuves béton.
Les Pierres rouges Sylvaner 2019 du Domaine Léon Boesch (23,25$)
Blanc. Je sais que j'ai goûté ça quelque part, à un moment, avec des gens, surement dans un salon, mais je ne me souviens pas du ressenti. Pis non, c'pas vrai que "si c'était bon tu t'en souviendrais 'Sulf", parce que dans un salon où tu goûtes 50 vin pis où t'es souvent déconcentré, tu peux pas te souvenir de TOUT. Domaine biodynamique sur la commune de Westhalten. Cette cuvée vient de vignes plantées plein sud sur des sols de grès légèrement calcaires. Sylvaner élevé en foudre sur lies pendant environ 5-6 mois. 

De table

Riesling Moyer Rd RR1 2018 de Stratus (19,95$)
Blanc. Domaine "durable" (les guillemets viennent du fait que peu sont certifiés bio en Ontario et que j'ai toujours un doute sur les pratiques à la vigne) dont j'adore leur cuvée de riesling. Le 15 grammes de sucre résiduel est en équilibre avec l'acidité du vin, faisant de cette bouteille un bon ami des plats épicés. C'est Jean-Laurent Groulx, originaire de Loire qui a fait ses études à Bordeaux qui est responsable du domaine. 

De garde

Bourgueil Les Perrières 2017 du Domaine Catherine & Pierre Breton (48,50$)
Rouge. ARRÊTEZ TOUT !!!!!! CETTE CUVÉE EST TELLEMENT BONNE J'AI ENVIE DE PLEURER. J'ai bu ça pour la première fois en 2018 et je me suis répéter tout le long "tabarnak qu'il y a du vin là-dedans". Moi, perso, je m'en prends 4, j'en bois une cet automne et je couche les autres. 100 % cab franc, vignes de 70 ans, 12 à 24 mois en vieilles barriques, nature. 
Sancerre Vendanges entières 2019 du Domaine Paul Prieur & Fils (43,75$)
Rouge. La famille Prieur fait du vin depuis plus de 10 générations, mais n'a toujours pas compris comment faire une étiquette qui a un minimum de bon sens. N'en demeure pas moins qu'ils savent faire du vin. La clé de leur approche : de longues macérations pour faire ressortir les arômes au maximum et ainsi laisser le terroir prendre le dessus. Du pinot noir de course, mais assez sérieux pour atterrir à table (anyway faut arrêter d'associer pinot noir à vin de soif). 

De François Lambert

Barolo Rocche di Castiglione 2016 de Brovia (129,75$)
Rouge. Frank ! Je t'en ai parlé la semaine dernière ! J'ai a-do-ré la cuvée Dolcetto d'Alba Vignavillej de ce producteur qu'on a reçu au Candide ! Brovia, c'est un producteur traditionnel du Piémont qui existe depuis 1863, fondé par Giacinto Brovia. Les petits enfants, Giacinto et Raffaele ont repris en 1953 et se sont mis à faire du vin plutôt que de vendre les raisins. Aujourd'hui, c'est les deux filles de Giacinto, Christina et Elena qui ont repris. Ils achètent du raisin aussi de top vignobles. Ils ont 19 hectares au total travaillés en bio et sont à Castiglione Falleto, en plein coeur de Barolo. Leur cuvée Villero sort également au même prix. 
Corton Grand Cru Les Bressandes 2018 du Domaine Chandon de Briailles (252$)
Rouge.  Osti de beau cadeau de Noël à faire à un amateur de Bourgogne (même si votre commande arrivera pas à temps...)!!!! Chandon de Briailles, on en a au Candide et c'est très très oui. Peut-être la meilleure quille que j'ai bu de la première vague, confiné à écrire mon livre. Nadine de Nicolay, en 80, a repris le domaine et est passée à la lutte raisonnée, ne comprenant pas comment on pouvait utiliser des produits de synthèse dans les vignes. En 2001, c'est François de Nicolay, avec sa soeur Claude, qui a repris le domaine. Sa superficie s'étend sur 13,7 hectares à parts égales entre les trois communes de Savigny-Lès-Beaune, Pernand-Vergelesses et Aloxe-Corton. Depuis 2005, ils sont en biodynamie. De grandioses pinots noirs !!
Côtes de Bordeaux Retour des îles 2018 de Château le Puy (530,25$)
Rouge. Un vin de semaine pour toi ça mon Frank ! Les vignes de la famille Amoreau n'ont jamais vu de produits de synthèse et sont aujourd'hui certifiées en bio et biodynamie. Pascal fait partie de la 14e génération à s'occuper du domaine reconnu pour sa biodiversité (l'article de Véronique Rivest vaut la peine d'être lu). Levures indigènes, presque pas d'ajouts de soufre, vieilles barriques. Je suis pas certain de comprendre ce qui explique le prix du vin, je vous mets donc directement la référence pour voir si vous y comprenez quelque chose. 

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur le Club Illico, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang. 

Copyright © 2021 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp