Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne.
Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

L'infolettre gratuite
 
Prévente en ligne du jeudi 12 janvier
Arrivage en succursale prévu autour du lundi 23 janvier


Cliquez ici pour avoir la liste des infolettres hebdomadaires déjà partagées.

Je tente autant que possible de faciliter l'accès à cette infolettre pour donner envie aux néophytes du vin de s'y intéresser. Cela dit, il m'en coûte maintenant 1 800 $ par année de frais Mailchimp. Toute aide est le bienvenue. En échange, vous recevez cette infolettre à minuit le jeudi au moment où les vins deviennent disponibles. Ce n'est pas un abonnement, c'est juste comme donner un pourboire si vous aimez mon travail ! Je ne touche aucun autre revenu avec l'infolettre et celle-ci est libre de publicité. 

Si vous désirez contribuer, vous pouvez le faire en cliquant sur le bouton ci-dessous, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite).
Contribuer
Contribution annuelle suggérée: 
10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
25 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

Bonne année !

Je profite de cette première infolettre de 2023 pour vous souhaiter une excellente année à venir à tous.tes. J'espère que vous avez bien bu pendant le temps des Fêtes et que vous avez toujours aussi soif en janvier !

J'aimerais également brièvement rendre mon hommage à Michel Beauchamp. À voir la quantité d'hommages qui a déferlé sur les réseaux sociaux dans les dernières semaines, on ne peut que constater que le beau barbu savait charmer les gens. Michel a rapidement commencé à me lire, me recommandait à ses clients, me donnait du feedback et me demandait chaque fois "as-tu le temps de goûter quelque chose?" pour finalement me faire faire le tour de la station de dégustation. Il fait partie des gens à qui je dois beaucoup dans mon apprentissage du vin. On adorait se partager nos coups de coeur. J'embrasse fort sa femme Édith et je fais un gros calin à l'équipe de la succursale Beaubien. #cestpourçaquejeboisduvin

De soif

Mâcon-Vinzelles Les Morandes 2020 de Céline et Laurent Tripoz (32,25$)
Blanc. Domaine de 11,5 hectares grandement apprécié chez la plupart des sommeliers et sommelières. Ils travaillent en biody et vinifient le plus naturellement possible depuis le début des années 90. Toujours très excité de voir leur nom dans les arrivages de la semaine !! Cuvée parcellaire provenant d'un lieu-dit où les sols sont davantage calcaire que ceux des environs. 10 mois d'élevage sur lies en inox pour ce chardonnay, sans sulfites ajoutés. 
Terre Sicilia Ramì 2021 de COS (34$)
Orange. COS, c'est Giusto, Giambattista Cilia et Pinuccia Strano qui font de grands vins en Sicile, mais bon, ça, vous commencez à le savoir. Ils ont commencé leur projet en 1980 en sortant de l'université. J'adore ce vin ! Macération de 8-10 jours sur peaux faite à partir de deux cépages : grecanico et insolia. Vinification et élevage de 10 mois en béton. Vin orange salin et aromatique à boire sans manger ou bien, avec des pâtes aux fruits de mer !
Brouilly 2021 du Château Cambon (33,50$)
Rouge. Le Château Cambon est né en 1914 alors que des femmes plantent le vignoble pendant que les hommes sont à la guerre. Le vignoble est à mi-chemin entre Brouilly et Morgon et se retrouve dans aucun des crus, ce qui explique que les vins ne sont toujours qu'en appellation village. C'est Marie Lapierre qui est à la tête du vignoble (au nom, vous pouvez reconnaître une connection avec feu Marcel Lapierre), puisque les Lapierre et les Chanudet (cuvée du chat) ont racheté en 1995 le domaine de 13 hectares.
Zweigelt 2021 de Meinklang (24,25$)
Rouge. Donc, pas mal toute la planète vin est rendue au courant de l'existence de Meinklang, situé à Pamhagen, dans le Burgenland, collé sur la frontière hongroise, en Autriche. Domaine biodynamique de 70 hectares de vignes qui maintient un excellent rapport qualité-prix sur ses vins. C'est selon moi un joueur important de la démocratisation du vin d'artisan. Ce n'est pas sur cette cuvée qu'ils démontrent le plus leur originalité, mais c'est définitivement d'un bon rapport qualité-prix. Fermentation de 10 jours pour ce zweigelt, élevage en cuve et en fûts. 
Touraine Chenonceaux Les Maselles 2019 de Tardieux-Gal (26,95$)
Blanc. Simon Tardieux a rejoint les Courtault à Thésée, en Touraine, en 2006, comme stagiaire. Au fil du temps, il est devenu associé. Éventuellement, Jérôme Gal a également le rejoint pour finalement lui aussi rejoindre l'actionnariat. Ils cultivent aujourd'hui 16 hectares de vignes sur 3 parcelles. Sauvignon blanc parcellaire parfait pour l'apéro !
Bourgueil Pollux 2020 du Domaine du Mortier (26,95$)
Rouge. Tellement heureux de voir les vins Du Mortier arriver en SAQ ! Fabien et Cyril Boisard, deux frères qui font du vin à St-Nicolas-de-Bourgeuil, sont pour moi dans les plus grands maîtres du cabernet franc. Ils sont également pionniers de la viticulture bio dans leur région. 18 jours de semi-carbo sur cette cuvée puis élevage en béton. 

De curiosité

Pinot noir 2019 de Montinore Estate (29,35$)
Rouge. C'est la deuxième que j'écris sur un des arrivages de ce domaine (représenté par la QV), mais je n'ai toujours pas eu la chance de goûter. Caro et Rosa Marchesi qui ont décidé de planter de la vigne dans leur cours en arrivant à New York, pas très loin du Bronx, il y a 50 ans ! C'est aujourd'hui leur petit-fils Rudy qui s'occupe du domaine et qui a même fini par acheter le domaine Montinore dans la Willamette Valley, en Orégon. Cette cuvée est issue de vignes de pinot noir travaillées en biodynamie. 10 mois d'élevage en barriques, 25 % de fûts neufs. 
Cahors Les Polissons 2020 du Clos d'Audhuy (19,95$)
Rouge. Première fois que je vois ce domaine importé par Symbiose en SAQ. Benoit Aymard est oenologue de formation en plus de venir d'une lignée de vignerons. Depuis 2014, il s'occupe du domaine familial de 15 hectares en bio. Vinifié de manière à faire ressortir le fruit sur cette cuvée de malbec, élevage en inox. 
Stellenbosch Cinsault Thirst 2021 de Radford Dale (22$)
Rouge. Le domaine est situé à l'extrême sud-ouest du continent africain (donc en Afrique du Sud lol). Ils travaillent en lutte raisonnée, mais ont également une partie du domaine certifié bio. L'histoire ne dit pas s'ils ont des plans d'être bio sur l'ensemble. Parfois les gens se donnent le temps d'apprendre sur une plus petite surface avant de convertir l'ensemble. Vignes de cinsault d'une trentaine d'années vinifiées en semi-carbonique.
Stellenbosch Cinsault Thirst 2021 de Radford Dale (22$)
Rouge. Le domaine est situé à l'extrême sud-ouest du continent africain (donc en Afrique du Sud lol). Ils travaillent en lutte raisonnée, mais ont également une partie du domaine certifié bio. L'histoire ne dit pas s'ils ont des plans d'être bio sur l'ensemble. Parfois les gens se donnent le temps d'apprendre sur une plus petite surface avant de convertir l'ensemble. Vignes de cinsault d'une trentaine d'années vinifiées en semi-carbonique.

De table

Gewurztraminer 2021 d'Albert Mann (35,50$)
Blanc demi-sec. Le Domaine Albert Mann fait partie des précurseurs de la biodynamie en Alsace. Les actuels propriétaires, la famille Berthelmé, est en charge depuis le 17e siècle. Cette cuvée dite d'entrée de gamme du domaine provient de différentes parcelles à Kientzheim et à Wettolsheim (collées sur Colmar), où les vignes ont en moyenne 35 ans et où les sols sont caractérisés par des graves et de l'argilo-calcaire. Le vin possède 18 grammes de sucre résiduel et je pense que pour cette raison, c'est une belle arme à posséder à la maison pour un repas piquant ou bien des fromages de fin de soirée. 
Mendoza Malbec Natural 2020 de Krontiras (22,25$)
Rouge. Domaine argentin en biodynamie dont j'ai goûté les vins pour la première fois à l'automne. Ça semble être un gros producteur qui a développé cette gamme "nature", mais le reste de leurs vins semblent également vinifiés en levures indigènes. Cuvée de malbec partiellement vinifiée en macération carbonique en inox. Bien fait pour le prix. 
IGP des Collines Rhodaniennes Les Vignes d'à côté 2021 d'Yves Cuilleron (28,60$)
Blanc. Récemment, je vous ai beaucoup parlé des vins d'Yves Cuilleron, membre du trio derrière les Vins de Vienne. L'acquisition de différentes parcelles d'exception un peu partout en Rhône septentrionale explique en partie la renommée de son domaine aujourd'hui. Il fait une viticulture sans agent de synthèse et travaille les vins en levures indigènes. Ce viognier provient de vignobles composés de sols granitiques et allluvionnaires. Élevage en parts égales de foudres, de barriques et de cuves en inox. 
Faugères La Catiède 2020 du Mas des Capitelles (19,95$)
Rouge. Domaine biodynamique de 24 hectares en appellation Faugères qui produit des vins plutôt frais pour la chaleur de la région. Excellent rapport qualité-prix sur cette cuvée (quoique j'ai pas goûté ce millésime). Assemblage de 50 % carignan, 20 % grenache, 20 % mourvèdre et 10 % syrah, avec pratiquement pas d'ajout de sulfites. Un vraiment très bon rapport qualité-prix à décanter quelque temps avant de le servir. 
Langhe Rosso 2020 de Silvio Grasso (25,05$)
Rouge. Domaine de 14 hectares, à quelques kilomètres de Barolo où ils y ont une parcelle. Alessio, fils de Silvio, tente de limiter au maximum les utilisations de produits à base de cuivre. Assemblage de nebbiolo, merlot et syrah pour lequel Véronique Rivest a eu d'excellents mots

De grande soif

Aligoté Bas des Ees 2020 de Chanterêves (42,75$)
Blanc. Wow ! Quel bonheur de voir les vins de Guillaume et Tomoko arriver en SAQ ! Tomoko, originaire du Japon, a travaillé comme responsable de cuverie de plusieurs producteurs en Allemagne alors que Guillaume a travaillé pour des domaines de renom en Bourgogne. En 2010, ils ont débuté un petit projet de négoce en achetant du raisin ici et là et en le vinifiant à Savigny-les-Beaune. Depuis 2017, ils font également un peu de viticulture. Ce sont aujourd'hui dans mes producteurs préférés de Bourgogne. Parcelle située à Marey-les-Fussey, à 470 mètres d'altitude. Cet aligoté a fait une semaine de macération carbonique, puis une longue presse avant d'être élevé 12 mois en barriques. Légèrement sulfité, parfois légèrement filtré également. 120 bouteilles seulement !
Chablis Côte aux Prêtres 2018 du Château Béru (61,50$)
Blanc. Athénaïs est une vigneronne de grand talent. Je lisais justement un article sur elle dans le dernier numéro du Rouge et le blanc. Elle travaille en biodynamie, depuis 2011, dans le nord de la Bourgogne, à Chablis plus précisément. Côte aux Prêtres, c'est le nom d'une de ces parcelles, exposée sud-est, sur des petits cailloux calcaires et kimméridgien. Élevage de 18 mois sur lies fines en vieilles barriques. 
Fleurie Droit de véto 2020 du Domaine J. Chamonard (42,25$)
Rouge. Jean-Claude Chanudet (également surnommé "le chat") travaille avec sa femme Geneviève et sa fille Jeanne à faire des vins d'artisans. Bon, aujourd'hui c'est surtout Jeanne qui est en charge, mais elle semble vouloir continuer dans la ligne que son père avait commencé à tracer. 15 jours de carbo de gamay avec élevage en fûts de plusieurs passages. GRANDE SOIF. 

De garde

Sancerre Florès 2020 de Vincent Pinard (44,25$)
Blanc.Ça fait plus de 20 générations que les Pinard se passent le domaine travaillant des vignobles de l'est de la région de Sancerre. C'est aujourd'hui Florent et Clément, les enfants de Vincent, qui sont davantage impliqués et qui ont eu une incidence positive sur le style du domaine. Cuvée parcellaire de sauvignon. On travaille généralement avec un peu de bois neuf chez Pinard. 
Saint-Romain La Combe Bazin 2018 de Marthe Henry Boillot (62,25$)
Blanc. Marthe Henry Boillot a repris le domaine de son grand-père Pierre Boillot en 2013. Elle a d'abord travaillé comme journaliste à Paris avant de décider de revenir à ses souches familiales, à Meursault. Elle est allé suivre sa formation à Beaune et a notamment travaillé chez un vigneron que j'adore : Jean-Yves Devevey. Il n'y a que 48 bouteilles disponibles de ce lieu-dit mythique : La Combe Bazin !
Côtes du Rhône Vie on y est 2021 du Domaine Gramenon (38,25$)
Blanc. La dernière fois que ce domaine est sorti en SAQ, j'avais le bras cassé et je n'avais pas pu vous prévenir de l'arrivée de ce bijou ! J'adore boire les vins de ce domaine. J'en achète 6 sans connaître la cuvée tellement je les aime. Histoire qui débute en 1978, mais on n'embouteille au domaine qu'à partir de 1990. Les vignes ont toujours été cultivées en bio. Michèle Aubéry, d'abord infirmière, a repris le flambeau du domaine à partir de 1999 en raison d'un accident qui a coûté la vie de son mari. C'est elle qui est responsable de la conversion à la biodynamie. Ce blanc est un assemblage de viognier et de clairette avec 6 mois d'élevage en barriques. 
Côtes du Rhône Vie on y est 2021 du Domaine Gramenon (38,25$)
Blanc. La dernière fois que ce domaine est sorti en SAQ, j'avais le bras cassé et je n'avais pas pu vous prévenir de l'arrivée de ce bijou ! J'adore boire les vins de ce domaine. J'en achète 6 sans connaître la cuvée tellement je les aime. Histoire qui débute en 1978, mais on n'embouteille au domaine qu'à partir de 1990. Les vignes ont toujours été cultivées en bio. Michèle Aubéry, d'abord infirmière, a repris le flambeau du domaine à partir de 1999 en raison d'un accident qui a coûté la vie de son mari. C'est elle qui est responsable de la conversion à la biodynamie. Ce blanc est un assemblage de viognier et de clairette avec 6 mois d'élevage en barriques. 

Qui est Vincentsulfite ?

En 2017, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc quatre ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur Évasion, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang

Copyright © 2023 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp