Copy

Qu'est-ce qu'on boit ?

Chaque jeudi, la SAQ met en prévente ses produits en ligne.
Voici ce que je mettrais dans ma caisse cette semaine. 

Prévente en ligne du jeudi 21 avril 
Arrivage en succursale prévu autour du lundi 2 mai 

Comme cette infolettre est écrite à l'avance, il est possible que certains vins ne soient pas disponibles. Il se peut aussi qu'ils redeviennent disponibles dans les prochains jours, c'est un peu aléatoire !

Si vous appréciez mon travail, vous êtes invités à faire une contribution volontaire annuelle en cliquant sur ce lien, ou par virement Interac à infolettre.vincentsulfite@gmail.com (mot de passe : Vincentsulfite). Ce n'est pas un abonnement, c'est comme si vous laissiez du tip à votre camelot à la période des Fêtes. Ceux qui contribuent reçoivent l'infolettre à minuit, c'est donc de leur faute si c'est sold out ;)



Contribution annuelle suggérée: 
10 $ si vous achetez une bouteille une fois de temps en temps
20 $ si vous achetez pas mal tous les mois quelques bouteilles
50 $ ou plus si vous allez chercher pratiquement une caisse par semaine à la SAQ

**CERTAINES PLATEFORMES TRONQUENT LA FIN DE MON INFOLETTRE.
ASSUREZ-VOUS DE VOUS RENDRE JUSQU'À LA BIO POUR NE RIEN MANQUER. **

De soif

Trebbiano d'Abruzzo 2020 de Francesco Cirelli (23,10$)
Blanc. Tellement content de revoir cette cuvée de Cirelli revenir en SAQ ! Cirelli ne travaillait pas du tout dans le monde du vin lorsqu'il a décidé de faire le grand saut en 2003. Il a alors trouvé son emplacement de prédilection dans les Abruzzes, sur une terre de 23 hectares. Il n'y a pas que de la vigne et plusieurs autres cultures s'y trouvent. Il travaille très souvent avec des amphores, mais cette cuvée de trebbiano ne voit que de l'inox. 
Garnacha 2017 de Moraza (29,10$)
Rouge. Janire Moraza et son mari Patricio Bongo ont officiellement repris le domaine familial en 2018, mais on se doute bien qu'ils étaient grandement impliqués sur le millésime 2016. Les 18 hectares de vignes, travaillés sans aucun produit de synthèse, sont situés dans la Rioja, au pied du mont Toloño. Je m'achète toujours cette cuvée de grenache en béton, très fruitée et joufflue
Côtes Catalanes La Jasse 2020 du Domaine Gauby (33$)
Orange. Cuvée de muscadet à petits grains avec 5 % de muscat d'Alexandrie. Les raisins proviennent à la fois de vieilles vignes sur des sols de schistes et de jeunes vignes sur des sols de calcaires. On laisse macérer 3 semaines en grappes entières puis on fait un élevage en foudres et demi-muids pendant 7 mois. Gauby est un grand nom dans les domaines nature du Roussillon. Cliquez ici pour voir ce que j'ai écrit sur ce vin au printemps 2020. 

De curiosité

Fleurie 2020 du Clos de la Roilette (28,10$)
Rouge. Je n'ai jamais goûté les vins d'Alain Coudert, mais je pense que c'est vraiment un grand producteur du Beaujolais. Pour les curieux et curises, allez lire ce qu'il s'est écrit sur le très respecté site de Chambers Street Wines.  Il a repris le domaine des mains de son père en 84 situé à Fleurie. Il travaille en lutte raisonnée et possède vignes âgées entre 30 et 80 ans. Cette cuvée fait 8 à 12 jours de carbo puis ensuite un élevage de 6 mois en foudre. Vignes de 40 ans sur cette cuvée. 
Sancerre Ovide 2019 de Gérard et Pierre Morin (39$)
Blanc. Je vous en parle, car ce producteur vient du portfolio de Vinéalis que j'aime beaucoup, mais je n'ai jamais goûté. Gérard et Pierre Morin sont à Sancerre, travaillant en bio. La cuvée Ovide provient de vignes de plus de 65 ans de sauvignon près du village de Bué. 8 mois d'élevage sur lies, majoritairement en cuve, sans filtration. La cuvée Chêne Marchand sort également cette semaine. 
Chablis 2019 d'Alain Mathias (33$)
Blanc. Alain Mathias a créé le domaine en 1982, avec des terres à Épineuil, dans le Grand Auxerrois, et de la location de vignes à Chablis. Il fait donc partie des vignerons et vigneronnes qui ont redorer la réputation de l'appellation (on parle de lui dans Le Rouge et le Blanc). Je n'ai jamais goûté ses vins malheureusement. On a ici sa cuvée des vignes de Chablis. C'est donc du chardonnay de vignes en bio, élevé en inox pendant 10 mois. 
Soft Red Blend 2017 de Pelican Negru (15$)
Rouge. Arrivage à très bas prix de la QV directement de Moldavie. Le domaine est travaillé selon les préceptes de la biodynamie. "Tous les sols sont des terres noires très fertiles. Le vignoble est très près de la Mer Noire, le long de la rivière Dniester et sur 2 plateaux en légère altitude, très beau microclimat" - Willy, de la QV. Vin riche et ample, parfait pour la table, qui laisse tout de même le fruit à l'avant-plan.
Volaina 2019 de Celler Credo (22,50$)
Blanc. "Très décevant sans saveur un jus de pomme aurait été meilleur". Ayoye, c'est violent Lyne ! Celler Credo c'est en fait les vins tranquilles des cavas Recaredo, des chouettes producteurs de bulles biodynamiques dans le Pénèdes. Donc, cuvée de 100 % parellada, l'un des cépages permis pour faire du cava, à 9,5 % d'alcool. Les vignes sont à Pla de Manlleu, dans la partie la plus haute du Penedès. Il y a une légère macération sur peaux en fin de fermentation, mais cela n'en fait pas un vin orange pour autant. 6 mois d'élevage en inox avec bâtonnage des lies. 
Chablis Les Serres 2018 du Domaine Oudin (37,50$)
Blanc. Je vous en ai parlé les deux dernières semaines ! Domaine dont je n'ai jamais entendu parlé, mais importé par la très respectée agence Plan vin. En 1988, Christiane et son mari Jean-Claude s'installe au vignoble de son père dans le petit village de Chichée, au sud de Chablis. Aujourd'hui, c'est leur fille Nathalie qui est en charge du domaine. Elle s'occupe aujourd'hui de 8 hectares de vignes et est certifiée en agriculture durable. La cuvée Les Serres provient des vignes de Vaugiraut et de Vaucoupins (qui sort également cette semaine). Comme c'est un assemblage, les vignes ont entre 30 et 70 ans, mais partagent des sols argilo-calcaire avec exposition sud. Élevage en inox sur lies pendant 12 mois avant mise en bouteille. Ajout de sulfites minimal. 

Bulles

Bérêche et Fils Brut Réserve (78$)
Champagne. Si vous ne connaissez pas ce producteur, C'EST QUE VOUS N'AVEZ PAS LU MON LIVRE ! L'un de mes champagnes d'entrée de gamme préféré de ce qui se retrouve en SAQ. Les frères Bérêche ont repris le domaine familial des mains de leurs parents il y a une quinzaine d'années. S'inspirant de pratiques biodynamiques, ils s'inscrivent plutôt dans la lutte raisonnée, préférant se garder une certaine marge de manoeuvre sur des millésimes particulièrement difficiles. Assemblage à parts pratiquement égales de chardonnay, pinot meunier et pinot noir, non millésimé. Des bulles texturées, marquées d'une longueur en bouche remarquable. 
Rubis Brut de Vilmart & Cie (97,50$)
Champagne. 30 ans sans produits chimiques chez Vilmart (pas la chose la plus courante dans cette région, mettons). Cette cuvée est un assemblage composé à 90 % de pinot noir et de 10 % de chardonnay (classé Premier Cru). Selon le producteur, ce serait en majorité la vendange de 2019, avec un peu de vin de réserve de 2017 et 2018. Le rosé est obtenu par l'ajout de 15 % de vin rouge. Vieillissement de 10 mois en foudres, pas de transformation malolactique. Dosé à 9 grammes par litre. MIAM !
Champagne Bourdaire-Gallois Brut (49,50$)
Champagne. "je ne suis pas déçus du tout , cette bouteille peux facilement me combler n'importe quel soir de semaine !! par contre le vendredi / week-end c'est Pol Roger haha", je pense que j'ai éclaté de rire seul dans mon bureau ! Domaine à l'histoire fort intéressante de 10 générations de viticulteurs, mais dont c'est seulement la 3e qui produit ses vins (les raisins étant auparavant vendus). David Bourdaire est allé compléter sa formation avant de reprendre le domaine et de quitter la cave coopérative en 2001 pour devenir récoltant-manipulant et ainsi embouteiller au domaine. Le domaine de 5 hectares est implanté dans le nord de la Champagne et 85 % de leur encépagement est composé de pinot meunier. Je suis donc très curieux de ce pinot meunier sous la barre des 50 $, produit en lutte raisonnée, avec un minimum de sulfites lors de la vinification. 

De table

Brezo Bierzo 2020 de Mengoba (18,50$)
Rouge. Alice Feiring, écrivaine reconnue dans le monde du vin nature, a écrit à propos de ce domaine : "Gregory Pérez is one f***ing talented winemaker - just buy every white he makes. These are whites to decant, think Savennières." J'ai goûté pour la première fois ce vin, sur le millésime précédent et j'ai vraiment aimé pour le prix. 100 % mencia sur ce millésime, avec un peu de grappes entières. 
Reméage 2020 par Les Vins de Vienne (19,95$)
Blanc. Les Vins de Vienne, projet commun d'Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard en Rhône, qui travaillent sur la rive droite des appellations de Côte-Rôtie, Condrieu et Saint-Joseph. Ça fait plusieurs arrivages consécutifs de leur part (pas que je commence à être tanné de copier-coller le même texte, mais disons que j'ai hâte qu'ils aient finis de vider le container à la SAQ). Je suis moins familier avec leurs blancs, mais par déduction je pense que c'est un meilleur candidat à table qu'en apéro. 45 % chardonnay, 45 % viognier, avec une touche de marsanne et de sauvignon, court élevage de 4 mois en cuve. Une autre cuvée sort cette semaine, en appellation Gigondas, soit la cuvée Pimpignoles 2018
Coteaux d'Aix-en-Provence 2019 du Château Revelette (25,25$)
Rouge. Christiane nous dit que c'est bon à boire avec un suprême de canard et un jus d'agrûmes (façon fancy de dire qu'elle a mis du jus d'orange pour arroser son canard du Lac Brome ?), alors qu'Adam nous dit "bon en bouche". Super ! J'ai hâte que quelqu'un me cache un commentaire "allô Vincent!". Domaine situé à Coteaux d'Aix-en-Provence dont j'achetais beaucoup le rosé d'entrée de gamme à une certaine époque. Je n'ai jamais goûté de rouge chez eux, c'est donc une pure curiosité. Assemblage de syrah, cab sauv, grenache et autres cépages. 
Nero di Lupo 2020 d'Azienda Agricola COS (33,50$)
Rouge. COS, c'est Giusto Occhipinti, Giambattista Cilia et Pinucia Strano qui font de grands vins en Sicile, mais bon, ça, vous commencez à le savoir. C'est une des grandes cuvées de COS. C'est une des grandes cuvées de COS. Ce vin-ci est composé à 100 % de nero d'avola et d'expérience, leurs vins qui ne contiennent pas de frappato sont un peu plus costauds et sérieux, à boire à table. 

De grande soif

Un Instant sur terre 2020 du Vignoble du Rêveur (45,75$)
Orange. Mathieu Deiss a repris le domaine de son grand-père Marcel, grand nom alsacien. Cela dit, au Vignoble du Rêveur, c'est vraiment là que Mathieu exprime toute sa créativité et sa folie. D'ailleurs, l'épisode du podcast du Bon Grain de l'ivresse avec lui est vraiment intéressant. Macération de gewruztraminer et de pinot gris avec unt couche de riesling. Macération de 6 mois sur peaux et ensuite, élevage en amphores pendant 3 mois. 
Rheinhessen Zold 2020 de Bianka et Daniel Schmitt (34,50$)
Orange. Daniel vient d'une famille viticole, dans le Rheinhessen, en Allemagne. Avec sa conjointe Bianka, hongroise, ils ont repris l'exploitation familiale et ont entrepris de convertir les 16 hectares de vignes à la biodynamie. Il faut quand même noter qu'ils ne sont que 80 domaines certifiés biodynamiques dans toute l'Allemagne, ce n'est pas rien ! Les vins du Rheinhessen ont déjà été intéressants, (la bouteille la plus chère à bord du Titanic venait de là !), mais le 20e siècle a été dévastateur pour la région et les vins sont devenus insipides. Sylvaner avec 4 semaines de macération en cuves en fibre de verre. Élevage en barriques. 

De garde

Qui est Vincentsulfite ?

Il y a quatre ans, on m'invitait à une dégustation de vins allemands en après-midi. Bien évidemment, j'aimais le vin, mais pas comme aujourd'hui, mettons. J'y ai rencontré celle qui est aujourd'hui ma mentore, ma boss, mais surtout ma meilleure amie, Emily Campeau. À partir de cette rencontre, j'ai commencé à goûter à beaucoup de vins, j'ai lu énormément et j'ai rencontré un paquet de gens formidables. Ça fait donc trois ans que j'écris chaque semaine sur ce qui rentre à la SAQ avec toujours la même idée : offrir une vitrine à ceux et celles qui produisent du vin d'artisan. Je suis sommelier au Restaurant Candide, sous la direction d'Emily qui gère la carte, j'ai participé au développement du show Supernaturel, disponible sur Évasion, et j'ai écrit un livre portant le même nom, disponible dans toute bonne librairie. Mon prochain projet ? Faire du vin, les vins de Très-Précieux-Sang

Copyright © 2022 Vincentsulfite, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp